Aurélie de Brugeat, dauphine de Montet 
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

Vos goûts

   

Bonjour,
 
Je voudrais savoir ce que vous aimez le plus: l'opéra, la comédie ou la danse? Laquelle de ces activités pratiquez-vous souvent? Dans laquelle êtes-vous le meilleur? Avez-vous eu beaucoup de maladies? Pouvez-vous me dire lesquelles?

Au revoir ,

Madame la Dauphine (très pressée, qui doit partir en Allemagne)
bonne journée à vous!

Aurélie Louise Anne Marie Thérèse de Brugeat, dauphine de Montet
 



Chère Dauphine,

Oui, j'aime tout ce qui touche à l'art et ses expressions. J'adore le théâtre et admire le talent de Monsieur Molière qui, dans mes plus jeunes années, m'en a fait apprécier toutes les subtilités. Je pratique la danse le plus souvent.

Il m'arrive comme à chacun d'être alité, mais je puis dire que j'ai une santé robuste.

Je vous souhaite un bon séjour sur les terres natales de mon épouse.

Monsieur, Philippe, Duc d'Orléans


Bonjour, votre Altesse,

Est-il vrai que vous détestez la campagne? Quelle qualité et quel défaut vous attribue-t-on? Les gens de votre époque savent-ils nager? Avez-vous déjà vu des esprits?

Merci de me répondre.


Chère Dauphine,

Je ne puis dire détester la campagne et sa simplicité, mais il est vrai que je leur préfère les villes plus animées et les fastes.

Je ne suis point le mieux placé pour vous répondre quant à mes traits de caractère, mais on dit de moi que je suis homme de culture malgré mes folles jeunes années où j'ai commis tous les excès.

Je n'ai jamais rencontré d'esprits hormis dans mes rêves.

Monsieur, Philippe, Duc d'Orléans


Monsieur,

Tout d'abord, je souhaiterais vous remercier d'avoir répondu si promptement. Combien avez-vous eu d'enfants? Êtes-vous au courant si le dauphin a pris une seconde épouse? Que pensez-vous d'elle?

Si ce n'est pas trop vous demander, j'aimerais que vous ayiez une pensée et une prière pour ma sœur Marie-Antoinette Josèphe Jeanne, décédée de la tuberculose le dix-neuf juin à dix-huit heures quarante-cinq, à l'âge de treize ans et demi, et sa sœur jumelle Elisabeth Philippine Marie Hélène, morte d'une chute de cheval, le même jour à vingt-et-une heure quinze.

Merci, et bonne journée à vous!

Aurélie Louise Anne Marie Thérèse de Brugeat, dauphine de Montet


Chère Dauphine,

Acceptez mes condoléances pour les deuils qui s'abattent sur vous et vos proches.

Pour répondre à votre question, j'eus trois enfants de feue ma première épouse, portant les noms de Marie Louise, reine des Espagnes et des Indes, qui nous quitta elle aussi bien jeune; Philippe Charles qui nous quitta alors qu'il savait à peine marcher, et Anne Marie qui est reine de Sardaigne. J'eus également trois enfants avec mon épouse la Palatine, dont Philippe, Duc de Chartres, et Elisabeth Charlotte. Notre aîné, Alexandre Louis, mourut également en bas âge. Voyez-vous, les deuils nous frappent également avec violence.

Monsieur, Philippe, Duc d'Orléans


Bien le bonsoir, votre Altesse Royale!

J'aimerais savoir pourquoi vous n'aimiez pas la chasse et ce que vous pensiez quand Madame, le roi et la cour la pratiquaient. Jouiez-vous au jeu? Perdiez-vous beaucoup? Avez-vous donné de l'argent à des œuvres de charité? Est-il vrai que vous n'aimiez pas les maladies? Les gens se lavent-ils souvent à votre époque? Aviez-vous des animaux de compagnie? Lesquels? Jouiez-vous au jeu de paume? Vous baigniez-vous parfois dans la Seine, non loin de Fontainebleau, avec votre entourage?

Nous vous remercions d'avoir eu l'obligeance d'écouter la tirade de questions à votre propos.

Mesdemoiselle Marie Antoinette Josèphe Jeanne et sa soeur jumelle Elisabeth Philippine Marie Hélène de Brugeat, dauphines de Montet, sœurs cadettes de deux ans de la dénommée Aurélie dont le vrai nom est Aurélie Louise Anne Marie Thérèse de Brugeat Dauphine de Montet, née le cinq septembre 1996, du signe de la Vierge d'ascendant Cancer. Nous avons une petite sœur qui a quatre ans de moins que nous, vous admire beaucoup et vous dit le bonsoir; elle a pour nom Françoise Charlotte Athénais Marie Henriette et elle est née le deux août 1999.

Je vous souhaite une agréable soirée.


Chères damoiselles,

Vous ne l'ignorez point, je fus dans ma jeunesse homme de tous les plaisirs et de toutes les festivités. Le mondes de fêtes, des lumières et du luxe me plaisait infiniment. Je me suis assagi avec le temps et les années ainsi que sous responsabilités qui m'incombent.

La chasse est l'activité de cour par excellence. J'y participe, mais je n'y trouve point le même intérêt que mon frère. J'y préfère les jeux, quels qu'ils soient.

Je puis vous dire haut et fort que je n'aime point les maladies, mais j'aimerais à questionner: qui aime les maladies, ces châtiments infligés par Dieu pour nous punir de nos fautes?

Je connais bien le jeu de paume mais, contrairement à nos aïeuls, nous ne pratiquons plus tellement ce jeu.

Pour répondre à votre dernière question, je ne suis point homme à me baigner régulièrement.

Monsieur, Philippe, Duc d'Orléans


Bonjour! C'est encore moi. Je pense que vous avez assez renseigné les gens; alors, à moi de vous renseigner sur votre futur et sur celui de vos proches. Premièrement, les descendants de votre frère se sont tous éteints sous la révolution française vers la fin des années 1700, guillotinés, emprisonnés, humiliés, insultés, torturés par des traîtres, riches, nobles ou pauvres et même des prélats! Il y a eu des actes de cannibalisme, des viols, des attentats, des meurtres, des suicides...

Et le roi, qui répondait au nom de Louis XVI, n'a pu rien faire, car il était faible et malheureux et n'a pas osé se défendre; sa femme aussi est morte six mois après, guillotinée. Elle avait nom Marie-Antoinette, Josèphe, Jeanne; elle est considérée par beaucoup de nos contemporains comme une reine martyr. L'un des traîtres ayant voté la mort du roi Louis XVI au tribunal était votre descendant direct, Philippe Égalité, qui avait renoncé à sa noblesse pour suivre les révolutionnaires et devenir roi. Finalement, il fut aussi exécuté pour traîtrise; il est mort en demandant pardon et en regrettant son acte. Les deux frères de Louis XVI ont pu régner sous les noms de Louis XVII et Charles X. Après la mort et l'abdication forcée de leur neveu au trône, c'est le fils du traître qui devint roi, puisqu'il n'y avait plus de Bourbon de pure souche. Mais, le nouveau roi qui avait pour nom Louis-Philippe Ier se montra bon et sauva même de la destruction le château de Versailles. Hé oui! Voilà une nouvelle qui ne plairait point à votre frère! Il dut abdiquer, mais vos descendants, même s'ils ne sont pas rois, sont en vie et vivent à Paris. Ils se disputent beaucoup avec les Bourbons espagnols, descendants du petit-fils de votre frère, le roi Philippe V d'Espagne.

Vous voilà, je l'espère, satisfait.

Bien le bonsoir!

Aurélie, née en l'an 1994, le vingt-trois juin, du signe Cancer, d'ascendant Balance


Chère Dauphine,

Ce que vous me racontez là ne m'intéresse point, ce n'est point mon monde. Le temps passe et je vous prie à l'avenir de ne point m'informer des intentions de Notre Seigneur sur ma personne et ma descendance.

Monsieur, Philippe, Duc d'Orléans


Je suis directe, donc je n'irai pas par quatre chemins. Excusez le propos. Donc, voilà: connaissez-vous Louise de Maisonblanche, fille de votre frère le roi et de Mademoiselle des Œillets, le Masque de fer, Lydie de Thébon, Charlotte de Frontenac, comtesse de Saint Forgeat, le comte de Saint Forgeat, le marquis d'Effiat? Pouvez-vous me donner des renseignements sur eux? Merci.

Bien le bonsoir!

Aurélie de Brugeat, dauphine de Montet