pierre.chirol
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

Vos enfants

    Bonjour, mon cher duc,

J'aimerais connaître vos relations avec vos deux femmes.
Et aussi, de quelle façon pensez-vous que la première Madame est morte?

Votre dévoué, Pierre



Cher Pierre,

Les relations que j'entretenais avec feu ma première épouse et ma seconde épouse sont fort sujettes à questionnement pour les gens de votre époque. Mais je me ferai un plaisir de vous répondre.

J'ai eu en affection ma première épouse. Elle était fort jolie et se voyait courtiser par de nombreux gentilshommes, y compris Louis. Elle avait de l'esprit. Elle me donna de beaux enfants.

Quant à ma seconde et présente épouse, j'ai pour elle le plus profond respect. Elle me donna de beaux enfants et un héritier de tout premier ordre. Elle a beaucoup d'esprit et ne manque pas d'animer tout un monde à la Cour. Son humour est aiguisé. Mon Frère et elle sont de vrais camarades de jeux.

Inutile de vous dire que mon épouse, comme l'a fait la première –si différentes soient-elles–, me reproche mes extravagances et mes amitiés masculines. Mais que voulez-vous, je ne puis faire sans!

Pour finir, je répondrais à votre dernière question. Henriette décéda de manière qui reste fort mystérieuse. Des rumeurs ont circulé quant à un empoisonnement sur mon ordre, ce que je nie. Je ne puis vous dire ce qu'il en est puisque le mystère n'a pas encore été soulevé.

Je vous salue.

Monsieur, Philippe Duc D'Orléans.