Alexandre
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

Séjour provençal


  Bonsoir Votre Altesse royale,

Comment vous portez-vous ?

Je suis sincèrement navré de vous avoir laissé de longs mois sans nouvelles de moi mais je n’ai guère eu le temps de communiquer avec vous, et croyez-moi cela m’a fort navré car j’ai sincèrement apprécié notre correspondance.

Je viens de déménager loin de ma région natale, et de l’Alsace par conséquent, puisque je viens d’emménager en Provence. Aussi je me demandais si vous, mon aïeul, aviez eu le plaisir de visiter ce comté royal vraiment joli. Je sais que l’une de vos ancêtres a eu l’occasion de séjourner quelques jours au château de la Tour d’Aigues, situé à quelques kilomètres de chez moi. Il s’agit de Catherine de Médicis, épouse du roi Henri II.

À très bientôt,

Alexandre

Cher Alexandre,
 
Il fait grand froid ici. Les courants d’air nous feraient glacer les membres sur place… L’hiver est fort rude.

Je ne connais point la Provence, dont vous me parlez en termes chaleureux. Je la connais, ma foi, par les récits que l’on m’en fait et les tableaux que l’on m’en dépeint.

Il n’est guère aisé de quitter son pays natal, aussi je vous souhaite de fort belles réussites sur vos nouvelles terres.
 
Monsieur, Philippe duc d'Orléans