Marylin
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

Plus de détails sur votre jeunesse

    Cher Philippe d’Orléans,

Je fais présentement une énorme recherche sur vous. J’aimerais pouvoir accéder à quelques renseignements supplémentaires à propos de votre jeunesse. Je sais déjà que vous vous habilliez en fille et que vous aviez votre ami, François-Timoléon de Choisy. Je sais aussi que François de La Mothe Le Vayer a été votre précepteur. Je voudrais plutôt savoir ce que vous faisiez et ce qui se passait dans votre jeunesse. Savoir aussi quelles étaient les relations que vous entreteniez avec votre frère.

J’aurais grandement besoin d’une réponse complète, car il est difficile de trouver des renseignements sur vous. On ne parle que de votre frère…

Marylin

Chère Marilyn,

Je me confonds en excuses pour le retard de cette lettre. Il s'avère qu'elle ne m'a été amenée que tantôt. Les relais de poste l'ont sans nul doute égarée. Mais voilà le mal en passe d'être réparé.

Il est souvent question de mes occupations étant enfant. Vous connaissez, il me semble, bon nombre de points les concernant. Ma vie était ma foi moins remplie que celle de mon frère, sa fonction future l'appelant à moults exercices et leçons. Je ne suis point resté dans l'ignorance et je suivais les préceptes de monsieur la Mothe le Vayer avec intérêt. Le reste du temps, je le passais à jouer... et m'occupais à toutes les activités de mon âge avec d'autres enfants, le plus souvent, mais aussi avec les dames de compagnie.

Je ne puis être plus précis pour l'heure. Posez-moi donc des questions plus précises et j'essaierai, si ma mémoire le veut bien, de vous détailler mes réponses.

Bien à vous,

Monsieur, Philippe Duc d'Orléans.