Olga
écrit à

   


Philippe d'Orlèans

     
   

De votre cher ami de Lorraine

    Cher Monsieur,

C'est un honneur pour moi que d'être capable de vous écrire aujourd'hui. Vous êtes le personnage historique qui dernièrement me passionne le plus. Je vous trouve éclatant, intriguant, séduisant! Je pense que vous êtes quelqu'un d'exceptionnel pour votre époque, et même peut-être une personnalité qui se rapproche un peu de mon siècle.

Je voudrais vous questionner, comme tant d'autres avant moi, sur vos intrigues amoureuses. Ce qui m'intéresse tout précisément est le lien qui vous unit au célèbre chevalier de Lorraine. On en sait peu sur ce personnage. Vous pourtant le connaissez depuis fort longtemps. On le compare à un ange; sans mettre en doute cette opinion flatteuse, je vous prie de faire un portrait plus complet de lui. Peut-être qu'on peut trouver quelques peintures représentant ce gentilhomme?

Bien évidemment, la personnalité du chevalier provoque elle aussi ma curiosité. Il reste votre fidèle compagnon depuis de nombreuses années, ce doit donc être une âme digne d'amitié des grands. Pourtant, les rumeurs concernant la mort subite de votre première femme obscurcissent sa renommée… Comment est-il vraiment?

J'espère que mes questions ne vont pas vous ennuyer, Monsieur, et que le chevalier ne s'opposera point à ce qu'on dévoile tant de sa personne. Je vous salue cordialement et vous prie d'accepter mon plus grand respect.

Olga



Chère Olga,

Veuillez excuser le délai qu'il m'a fallu pour répondre, mais je suis très occupé.

Ainsi vous souhaitez que je vous parle plus précisément de ce cher chevalier. Soit! C'est un homme ma foi minutieux et impétueux. Tout comme moi, il aime les mondanités de la Cour, les plaisirs divers.

Il est fort attentionné et aimant. Sa lignée et son nom sont, comme tout noble qui se respecte, choses qui lui tiennent à coeur.

Vous me demandez de vous le décrire tel un tableau... Il est fort probable qu'il en existe encore à votre époque. Il est grand d'un bon mètre quatre-vingt deux, a des muscles saillants et parfaitement taillés. Il porte des cheveux bruns légèrement ondulés et souvent ébouriffés par fantaisie. Ses yeux sont clairs et limpides. Son regard est profond. Il s'habille fort élégamment.

J'espère que cette brève escquisse vous donnera une meilleure image de lui.

Monsieur, Philippe Duc d'Orléans