Quentin S.
écrit à

   


Philippe d'Orléans

     
   

Au sujet du nom d'Orléans que portent vos descendants

   

Monseigneur,

Je me permets de m'adresser à vous car je viens de découvrir un arrêté de la Commune de Paris datant du 14 septembre 1792, dans lequel le Duc Philippe d'Orléans renonce publiquement, pour lui et ses descendants, à ses titres, dignités et nom au profit du nom d' «Égalité». Alors pourquoi la famille d'Orléans qui revendique son héritage a-t-elle fait fi de ses volontés? Peut-être pourrez-vous m'éclairer à ce sujet.

Dans l'attente de vous lire, je vous prie de croire, Monseigneur, en l'assurance de mon profond respect.

Votre serviteur,

Quentin S.


Cher Monsieur,

Vous me parlez d'une chose que je ne connais point. Nous sommes en l'an de grâce 1700 à l'heure où je vous écris cette missive. La famille d'Orléans ne reniera point ses titres dans les décennies à venir, du moins je l'espère.

Je vous prie de ne point me tenir rigueur pour cette obscurité.

Monsieur, Philippe Duc d'Orléans.