Retour en page d'accueil de Dialogus

Sylvie
écrit à

Maréchal Joachim Murat


Les séismes


   

Monsieur le Maréchal,

La semaine dernière, dans les Grandes Antilles, un séisme de magnitude 7 sur l'échelle de Richter (langage moderne de mon époque) a dévasté la malheureuse île d'Haïti (située près de Saint-Domingue) et la population en a souffert jusque dans sa chair. Des centaines de milliers de personnes ont disparu et le monde entier envoie une aide alimentaire, financière et humaine à ce peuple sinistré.

J'en suis profondément consternée: les tremblements de terre sont si dévastateurs et destructeurs! J'ignore comment l'armée de Napoléon se serait comportée si, lors de ses passages, en Espagne ou en Italie, il y avait eu de telles catastrophes.

La terre bouge du fait de l'avancée des mers, des océans, et des plaques tectoniques. Il faut le savoir: nous, Européens, ne sommes pas à l'abri d'une telle catastrophe. Si demain la plaque africaine se cognait contre la plaque européenne, j'imagine l'ampleur des dégâts que cela occasionnerait. La Méditerranée deviendrait une mer fermée, intérieure, puisque le détroit de Gibraltar serait bouché. Que pensez-vous des cataclysmes naturels qui existent partout dans ce bas-monde? Que faudrait-il faire pour éviter ce genre de choses?

L'Atlantide a disparu dans les eaux limpides de l'Atlantique ou de la Méditerranée... Auriez-vous une indication sur sa localisation?

Merci de me répondre.

Cordialement à vous, et bonne année et bonne santé...

Sylvie


Bonsoir chère Sylvie,

Tout d'abord, comment te portes-tu?

Hélas, ma conviction profonde est qu'Haïti est maudite... Cette partie des Antilles ne connaît que des malheurs, tantôt séismes, et tantôt graves épidémies... Je ne sais comment la Grande Armée aurait réagi en étant confrontée à pareil cas... Je ne sais pas non plus comment moi-même j'aurais réagi. Les moyens de ton époque sont certainement développés, tandis que les nôtres sont plus que limités... Il y a tant de cataclysmes sur cette bonne vieille terre, que dans l'Antiquité l'on prétendait que c'était à cause du courroux des dieux. L'Église catholique s'est d'ailleurs emparée de ce mythe pour en créer un autre, celui du courroux de Dieu, poussant les gens à se convertir, ou à trouver refuge dans les lieux de culte... Non content de copier sur les Anciens, l'Église catholique a en plus englobé les invasions barbares dans le lot, terrifiant ainsi les petites gens... Je suis bien placé pour le savoir, car je suis un ancien séminariste. D'ailleurs, ne trouves-tu pas étrange que les révolutionnaires les plus féroces soient d'anciens prêtres? Mais revenons au sujet qui t'intéresse. Il n'existe aucun moyen pour prévenir de telles catastrophes, sinon la vie serait presque une sinécure...

Quant à l'Atlantide, c'est un mythe. Beau sans aucun doute, mais un mythe. Je suis navré de te détromper, mais un peuple qui, à l'époque de la Grèce Antique, aurait disposé de technologies si pointues qu'il aurait pu rivaliser, non pas avec les peuples de mon époque, mais avec ceux de la tienne, n'est qu'une chimère, hélas...

Passe une bonne soirée, chère Sylvie,

Joachim Murat, roi Déchu de Naples et des Deux-Siciles

************************Fin de page************************