Retour en page d'accueil de Dialogus

Sylvie
écrit à

Maréchal Joachim Murat


Épidémies de grippe


    Monsieur le Maréchal,

Y a-t-il eu lors des pérégrinations de la Grande Armée en Europe, de graves épidémies de grippe? Je suis actuellement inquiète pour l'ensemble des soldats et des civils qui partent loin vers des contrées où des animaux de ferme sont grippés, où des gens tombent comme des mouches, fauchés par des virus grippaux. Cela m'inquiète au plus haut point et j'ignore quels remèdes il faut pour combattre ces maux. Qu'ils se manifestent en grippe porcine (comme actuellement), qui, en passant, n'est pas loin de la maladie de la vache folle, ou encore en d'autres épidémies comme, par exemple, la peste noire au Moyen-Âge, ce sont des menaces pour des millions de personnes. J'espère que nos soldats ne souffriront pas de ces maladies importées de l'étranger, et qu'ils tiendront le coup.

À bientôt, je vous embrasse.

Sylvie

Mademoiselle,

La Grande Armée a souvent eu à pâtir de maux graves, comme la peste (en Égypte), le scorbut (en 1805, épidémie répandue chez les marins de la Grande Armée, qui sera l'une des causes de la défaite de Trafalgar), le typhus (principalement en 1813), la dysenterie, et la pneumonie (durant la campagne de Russie). Il y a eu également des cas de malaria, si j'en crois le Baron Larrey, et bien sûr énormément de grippes, mais croyez-moi, à côté des maladies précitées, la grippe n'était qu'un moindre mal dans la mesure où elle était la moins meurtrière.

Passez une bonne soirée, Mademoiselle,

Joachim Murat, Roi déchu de Naples et des Deux-Siciles
************************Fin de page************************