Retour en page d'accueil de Dialogus

Jean-Yves
écrit à

Maréchal Joachim Murat


Corps de cavalerie préféré


    Monsieur le Maréchal,

Pourriez-vous m'indiquer votre corps de cavalerie préféré (hussard, chasseur, dragon, cuirassier), et m'expliquer pourquoi?



Jean-Yves,

Quelle question cornélienne, me posez-vous là!

Tous ces escadrons de cavalerie sont si différents, et complémentaires à la fois... Néanmoins je citerais les hussards, qui ont montré tant de vaillance lors des campagnes de la révolution, et de l'empire, que ce serait leur faire injure de ne pas les nommer... Je me souviens fort bien du plus légendaire d'entre eux, le général Lasalle, qui était également l'un de mes amis, et qui mourut à trente-quatre ans dans l'un des derniers assauts (inutiles) de la bataille de Wagram!

Mais je me souviens fort bien avoir commencé ma carrière dans les chasseurs à cheval, c'est pourquoi j'ai pour eux une grande admiration, tout comme j'en avais pour les «gros frères» (les cuirassiers), terrible force de frappe dont l'empereur faisait savamment usage, lorsque ses troupes faiblissaient. De leur seul fait, les cuirassiers arrivaient à rétablir une situation désespérée! Et puis les dragons (les têtes d'or), braves sur les terrain, et craints comme la peste par la population espagnole, lors de la campagne d'Espagne! Même si j'ai beaucoup de mal à trancher, les hussards ont ma préférence: ils étaient d'une redoutable intrépidité, ont montré un courage héroïque, et en prime ne reculaient jamais, fonçant vers la mort sans faiblesse aucune!

Joachim Murat, roi déchu de Naples et des Deux-Siciles

************************Fin de page************************