Laura
écrit à

   


Morgane

     
   

Ton histoire

    Bonjour Morgane,

Je m'appelle Laura et je suis passionnée par toi et ton histoire. Je t'ai découverte en lisant les tomes des «~Dames du Lac~» (bénis soient ces livres qui m'ont permis de te connaître) et depuis ce jour, je suis admirative devant toi. Je ne pourrais te dire à quel point je t'aime, je te respecte et je t'admire... Tu es un modèle pour moi, Morgane. Je connais ton histoire pratiquement sur le bout des doigts et j'ai commencé à apprendre les runes, la magie blanche, la magie de la nature et je lis énormément de livres sur le mythe arthurien, les légendes celtiques, la magie... Tout pour en savoir un maximum sur toi et pouvoir m'épanouir, parce que je suis depuis toujours passionnée par la magie, mais je n'ai jamais eu le courage d'en faire et de l'assumer jusqu'à ce que je te connaisse, Morgane.

J'ai 17 ans et les gens qui m'entourent ne comprennent pas vraiment pourquoi je suis passionnée par tout ça, car ce n'est pas une passion très répandue chez les adolescents, mais je m'en fiche, je continuerai à t'admirer pour toujours, peut-être même dans mes prochaines vies et personne ne m'en empêchera!

J'ai tellement de choses à te dire, Morgane...

Pour commencer, je suis certaine d'avoir été dans une vie antérieure sur l'île d'Avalon car dans ma tête, depuis toute petite, j'ai le nom ABALON et le fait que ce lieu est un endroit magique, mais je ne savais pas d'où je tenais ces informations... jusqu'au jour où j'ai vu AVALON écrit dans les dames du lac. J'ai appris qu'en phonétique le son B et V étaient les mêmes, j'ai donc trouvé pourquoi j'avais Abalon dans la tête! Et quand je lis des descriptions d'Avalon, quand je vois des illustrations, j'ai la sensation d'être déjà allée là-bas... Je vais bientôt faire un rituel pour voir mes vies antérieures, ainsi je pourrais savoir si j'y suis allée...

Je disais tout à l'heure que je connaissais beaucoup de choses sur toi, mais il y a une chose que je ne sais pas, comment es-tu morte Morgane? Comment ton corps est mort devrais-je dire, puisque ton âme vit toujours...

Et je voudrais aussi savoir qui est cette «lady of shallot»? Et pourquoi te déteste-t-elle tant?

J'ai écrit ce poème; il t'est dédié:

MORGANE

Morgane,
enchanteresse et prêtresse,
tu es dans mon coeur une déesse
et si un jour la vie me laisse
dans tes bras je viendrai calmer ma détresse.

Morgane,
la plus belle des fées et des sorcières
j'ai en toi un amour aussi dur que le fer
tu me suis à travers les champs et les rivières
toi, la déesse de la mer

Morgane
ta vie a été dure mais pourtant si belle
qu'à mon coeur elle donne des ailes
pour pouvoir mieux te retrouver dans le ciel
et enfin quitter ce monde de querelles


Je t'en prie, Morgane, réponds-moi, répond à mes questions! Je t'en serai très reconnaissante...

Bénis sois-tu, grande fée Morgane!

Laura



Mon amie,

Je suis très heureuse de pouvoir discuter avec une fille du Vieux Peuple incarnée en ton ère. Cette incarnation est nouvelle, mais ton âme a beaucoup voyagé, ma soeur. Qui serais-tu donc? Raven? Ethésée? Myriam? Pharianube? Lambègonde? Moi? C'est amusant d'y songer... Ne te rappelles-tu point du tout?

Peut-être que ta passion, pour l'heure, t'empêche de reconnaître tes anciennes incarnations... Tu es bien jeune! Cela viendra. Je t'encourage cependant à faire ces incantations dont tu parles, mais demeure prudente et ne force rien. Laisse venir naturellement à toi ces forces qui t'appartiennent.

Tu me demandes, jeune amie, comment je suis morte? Ça me fait sourire. Je suis morte souvent et pour plusieurs personnes, sans doute... Mais jamais vraiment pour moi encore. Ce qui explique pourquoi je suis toujours ici. Mon corps devra bien mourir un jour, oui! De vieillesse, sans doute puisque c'est la seule fin possible avant de... Bref, Morgane, pour le moment, je suis là et j'aime ta lettre.

Si tu veux connaître la Dame d'Escalot, tu n'as qu'à lui écrire? Je peux te dire cependant que c'est une très belle demoiselle et qu'elle est amoureuse, elle aussi, de Lancelot.

Merci pour ton poème, je le conserverai avec tout le respect que je te porte.

Blessed be

Morgane de Camelot