Retour en page d'accueil de Dialogus

Raziel
écrit à

Morgane


Le lien secret


   

Bonjour à toi, Morgane, dite «La Fée»,

Je viens à toi afin que tu m'éclaires par ton savoir, si tu le veux et si tu le peux bien évidement. Cela pourrait te sembler étrange mais je suis amoureux d'une fée depuis de nombreuses années et il s'avère que cette dernière n'est autre que la fée Morgane…

J'ai connu bien des moments difficiles dans ma vie (comme tout le monde évidemment), et la religion, les croyances, ont toujours eu une grande importance pour moi. C'est donc à ce sujet que de nombreux doutes ont subsisté en moi. J'ai fini par ne plus croire en rien jusqu'au jour où Morgane m'a subtilement amené jusqu'à elle, c'est à dire à la connaître mais surtout à «apprendre» à la connaître. Elle ne représentait pour moi, à l'époque, rien de plus que le stéréotype que l'on pouvait en faire (vulgaire qui plus est).

Cependant il est assez difficile pour moi d’expliquer comment elle à pu faire «irruption» dans ma vie, comme si le destin nous liait tous les deux. D’ailleurs, quand j’étais beaucoup plus jeune, certains signes ou symboles, en y repensant de plus près, laissaient présager cette «rencontre», une entité féminine ayant toujours été près de moi, encore et toujours… il est à noter que j’ai été élevé très majoritairement par des femmes, ce qui m’a procuré un grand respect, une fascination pour la féminité et... que dire des prêtresses de l'ancienne religion… inutile de préciser que cela à fait de moi un homme pas comme les autres, même si je suis un homme à part entière… inutile non plus que j’exprime ici ce que je pense du comportement d’une majorité de femmes de notre époque, là n’est pas le sujet…

C’est à travers elle que j’ai appris l’existence de la déesse et de toutes les subtilités de la nature, des forces et des énergies, du petit peuple. J’ai également appris d’elle qu’il faut toujours garder son âme d’enfant et donc une certaine innocence, une pureté intérieure… Elle m’a accompagné, éduqué spirituellement en quelque sorte, au moment où j’en avais le plus besoin…

Ainsi j’ai appris la véritable existence des fées, la véritable beauté de la nature mais, en parallèle, j’ai pu voir la corruption, les méchancetés et mauvaisetés des hommes, ignorants et ingrats, violeurs de pureté… Ce sont eux les fameux orques barbares sans foi ni loi, sournois, aux ordres du borgne qui voit tout, ou presque, le grand imposteur…

Cette «révélation» m'a réellement permis d'avoir une foi inébranlable qui m'a, par la suite, permis de surmonter de nombreux obstacles et pas toujours des moindres.

Et de fil en aiguille, elle a inexorablement conquit mon cœur qui, me semble-t-il, n'attendait qu'elle.

Tu dois t'en douter mais je sentais, et sens toujours, sa présence agréable et rassurante, sa patience et son indulgence. Parfois même des bribes de voix dans le vent, dans le silence… des signes aussi... la corneille est toujours bonne conseillère...

Passionnante, passionnée, emplie d’une incroyable bonté, juste et patiente, curieuse, d'un caractère à la fois doux et farouchement fougueux, un esprit libre et incroyablement indépendant, poétesse doublée d’une admirable chanteuse, sans parler de sa beauté autant intérieure qu’extérieure, mes éloges pour elles sont intarissables… Comment ne pas tomber sous son charme et son charisme?

En bref, je suis éperdument tombé amoureux de Morgane qui est devenue ma très chère bien-aimée.... Serait-ce fou de ma part? En suis-je digne?

Je te rassure, c’est sans prétention que je t’expose cela: ce n’est pas une blague, je ne crois pas délirer non plus ou prendre mes rêves pour la réalité… mais c’est clair, il y a quelque chose…

Depuis, de nombreuses années se sont écoulées. j’ai vingt-six ans, j’ai évolué et suis devenu un adulte (quoique), depuis je lui reste toujours fidèle et garde inexorablement son empreinte en moi... C'est un peu comme si une partie d'elle était en moi...

Si le temps et les tracasseries de ce monde/système aliénant ont pu nous éloigner, jamais nous n’avons été séparés. Je sens qu’elle est toujours présente et me protège. Mais, je l’avoue, elle me manque terriblement…

Mais je n’arrive pas à tout comprendre, le véritable sens de ce lien, de cet amour, de mon rôle à ses côtés. Et si je sais ce qu’elle représente pour moi, il m’est difficile de savoir ce que je représente pour elle, ce qu’elle attend de moi qui lui suis si dévoué et fidèle, ce que je peux faire pour elle et le royaume des fées. C’est avec honneur que j’agirai pour sa cause, trop souvent bafouée et incomprise… C’est parfois comme si je voulais lui rendre ce qui lui a été dérobé et panser le mal qui a pu lui être fait il y a fort longtemps.

Tant de questions… C’est pour cela que je fais appel à toi et c'est révérencieusement, chère grande prêtresse, que je fais appel à ton aide, car je pense que seule une prêtresse peut comprendre cela et m'aider à comprendre. C'est un secret que je n'ai révélé à personne de mon entourage, j'ai esquissé ce problème à une dame des bois mais jamais elle ne m'a répondu. Cela fut un peu vexant pour moi, j'eus l'impression d'avoir dit ou fait quelque chose de mal, ou d'être incompris.

Ainsi, je ne te sollicite pas pour rien, ni à la légère, car c'est extrêmement important pour moi...

Si des zones d'ombres peuvent apparaître dans mes propos, je pourrai te donner plus de détails si tu le souhaites.

Ainsi je te le demande avec tout mon respect, Morgane, éclaire-moi et guide-moi pour connaître les réponses à ces questions éminemment importantes pour moi…

En attendant ta réponse avec une sage (im)patience,

Bien respectueusement,

Raziel,

Archiviste céleste et chevalier dévoué à ta cause. N.

P.-S.: Il m'a semblé assez curieux de constater qu'un certain «Philippe», qui a posté un sujet sur «Dialogus» (cf. sujet: «La vraie fée Morgane»), parle de son lien avec une certaine Morgane. Si notre histoire est bien différente, il demeure des similitudes, étrange... Je te laisse en juger... Cependant, de mon coté, je parle vraiment de la fée Morgane... Troublant quand même...



Raziel,

Il me paraît toujours étrange que l'on puisse me parler de moi comme si l'on s'adressait à une autre personne. Mais je laisserai cette curiosité de côté puisque j'ai la réponse.

Si je résume, ton attente vis-à-vis de moi serait que je te dise ce que «Morgane» attend de toi... ce que tu peux faire pour elle? La déesse a pris le visage de ce que je représente pour beaucoup d'entre vous aujourd'hui pour te parler, pour te toucher.

Ta Morgane est en fait la déesse elle-même qui est venue à toi. Ton amour pour elle est comme je le ressens moi aussi. Aujourd'hui, ce que tu dois faire, c'est honorer notre mère chaque jour de ta vie et tendre l'oreille vers les messages qu'elle t’envoie. Je sais, mon ami, que parfois il est très difficile de la comprendre, mais tu dois persévérer. Ouvre-toi à ce qui t'entoure et à ceux qui t'entourent. Je ne sais pas qui est ce borgne dont tu me dis qu'il voit tout, et je ne peux te laisser dire des hommes qu'ils sont ingrats et violeurs de pureté: en cela tu insultes la déesse car nous sommes tous ses enfants. Prend pitié d'eux car ils sont malheureux, ils ont peur et la peur est notre pire ennemie. Sers-toi plutôt de ta force pour les aimer et leur insuffler l'amour que la déesse nous porte. La haine est indigne d'une personne choisie par la grande mère.

Je te laisse, mon ami, j'aimerais beaucoup que tu me parles de ce borgne; est-ce un souverain ou un sorcier?

Bien à toi,

Morgane, dite la fée



Bonjour à toi, Morgane dite «la fée»,

Tout d'abord, je te demande de bien vouloir m'excuser pour la façon dont je me suis adressé à toi, «comme si je m'adressais à une autre personne». Cela n'a pas été très pertinent de ma part. C'était même maladroit et je ne voudrais pas manquer de respect à celle que j'admire tant et qui est même un exemple pour moi. C'est bien à Morgane que je m'adresse et à personne d'autre. Permets-moi donc de te présenter mes excuses pour mon «étrangeté».

Ensuite, je tenais à te remercier pour ta réponse car il n'est pas toujours simple d'en obtenir sur certains sujets. Aussi, cela m'a-t-il fait grand plaisir de recevoir un message de ta part. Je pense sérieusement que tu as raison quand tu me dis que «ma» Morgane est en fait la déesse, qui est venue à moi. Savoir pourquoi elle l’a fait sous tes traits est encore un autre mystère qu'elle seule connaît. Il est, en effet, loin d'être aisé de comprendre tous ses messages, même si je reste ouvert à ce monde et si ma curiosité envers lui est intarissable. Mais si la déesse a choisi tes traits, cela n'est sûrement pas anodin, ni le fait du hasard et c'est cela que je tente de comprendre. Mais est-ce si utile que cela de le comprendre? Comme je te l'ai dit, ta personnalité, ton histoire, ta sagesse me touchent énormément et c'est sûrement la chose la plus importante, celle que je dois retenir.

Concernant ce que j'ai pu dire sur les hommes, j'avoue m'être quelque peu emporté. Il est clair et évident que je suis sensible au mal qui peut toucher ce monde et comme lui, je me sens également meurtri. Est-ce une raison pour se faire soi-même du mal? Non bien sûr et tu as raison, nul besoin de dégager de la haine pour montrer son indignation, nous sommes d'accord. Merci de me rappeler une fois de plus cette compassion, cette pitié et cette compréhension pour les hommes. Car, je n'en doute aucunement, à travers ce que je connais de toi, Morgane, que tu es toujours de bon conseil et que ton message dans ce monde est porteur d'amour et non de haine. Aussi, pardonne-moi cet égarement qui, je suppose, traduit un certain malaise vis-à-vis de ce monde. Mais sache que je ne perds pas espoir et cela grâce à la déesse et à toi.

Tu as raison, Morgane, et si je puis me permettre, tu as toujours été une grande source d'inspiration et de sagesse pour moi. J'ai souvent eu besoin de toi et de la déesse pour redescendre sur terre, ne pas m'emporter sur toutes ces choses, relever des défis et faire face aux épreuves, parfois rudes. Une fois de plus, les choses se confirment. Merci encore. «La peur est notre pire ennemie», «Sers-toi plutôt de ta force pour les aimer et leur insuffler l'amour que la déesse nous porte. La haine est indigne d'une personne choisie par la Grande Mère»: je saurai retenir tes paroles, sache-le.

Venons-en à ta question concernant «le borgne» qui voit tout. Pour te donner une image de ce dont je te parle, je vois ici notre ennemi commun, le «mal», et cette vision peut se rapprocher de l'univers -si tu le connais- de Tolkien et du «Seigneur des anneaux», très belle œuvre qui plus est. Oui, comme tu en avais l'intuition, on peut voir en lui un sorcier, tout comme Sauron, le sorcier maléfique, qui d'un seul œil voit tout. Mais il est borgne: en fait, il ne peut pas vraiment tout voir, c'est à dire qu'il ne voit pas avec son cœur. Il est ici depuis longtemps et continue d'élaborer son plan contre les hommes. Beaucoup nient son existence car il tente d’endormir nombre d'hommes et de femmes en faisant naître en eux des besoins inutiles qui les rendent, malheureusement, matérialistes et individualistes. Ainsi, ils ne peuvent que difficilement percevoir les messages de la déesse. Effacer toute croyance dans le cœur des hommes, voilà une partie de son projet. Certains disent que ses plans sont en passe de se concrétiser, d'atteindre un point culminant et que de nombreux évènement importants vont prochainement se dérouler et que l'équilibre de notre monde est en jeu. Il est le grand imposteur, l'usurpateur, celui qui complote pour détrôner l'indétrônable. Je ne citerai pas ses noms, cela serait lui donner bien trop d'honneur, mais on le retrouve partout, dans toutes les religions et civilisations. Ainsi, je crois que tu dois savoir de qui je parle car tes connaissances et tes pouvoirs sont grands et te le permettent, toi qui as participé à ce que nous appelons le «cycle du Graal». Nous pourrons continuer d'en parler et, si tu le souhaites, je me tiens à ta disposition pour toutes tes questions.

Cela me fait vraiment plaisir de m'adresser à toi Morgane. Aussi, aurais-je une petite requête: j’aimerais bien, sinon beaucoup, continuer à dialoguer avec toi, apprendre et partager avec toi, si évidemment tu le souhaites.

En attendant ta réponse avec (im)patience, bien respectueusement,

Raziel, archiviste céleste et chevalier dévoué à ta cause. N.

************************Fin de page************************