Salomé
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Vous et votre vie à Versailles

    Bonjour Madame,

Veuillez recevoir mes respectueux hommages. Vous êtes une de mes idoles et depuis ma plus tendre enfance j'essaie de vous ressembler. Mais je voudrais en savoir plus sur vous, sur votre vie, votre enfance.

Merci d'avance!

Votre dévouée,

Salomé


Madame,
 
Je suys née sur les terres de ma famille, à Lussac-les-châteaux. Au cours de mon enfance, j'ay esté amenée à cotoyer la cour de près, mon père estant gentilhomme de la chambre du roy et ma mère, dame d'honneur de feue la reyne Anne.
 
J'estois très proche de mon frère, le duc de Vivonne, ainsy que de mes sœurs et je pense pouvoir dire que j'ay eu une enfance heureuse. Je me souviens cependant du chagrin que pouvoit avoir ma mère, née Diane de Grandseigne, face au comportement libertin de mon père, le duc de Mortemart. Ma mère trouvoit refuge dans la foy.
 
A l'asge de treize ans, j'entrois au couvent Sainte-Marie à Saintes, afin d'y achever mon éducation, comme beaucoup de jeunes filles de la noblesse. Je quittoi cet endroit en 1600, date à laquelle j'entroi au service de Madame, en tant que fille d'honneur.
 
Bien à vous,
 
Françoise de Rochechouart de Mortemart, Marquise de Montespan