Marie
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Votre caractère

    Bonjour chère Marquise,

J'ai été très surprise de savoir que l'on pouvait correspondre avec vous et je m'empresse de le faire, car depuis mon enfance votre personnalité me fascine! Je me suis rendue entre autres dans votre village natal ainsi qu'à Versailles et Bourbon-l'Archambault pour m'imprégner de certains lieux où vous avez vécu. J'écris un roman sur vous... J'aimerais savoir, en espérant que vous aurez la délicatesse et la courtoisie, qui vous caractérisent, de répondre à quelques questions.

Que pouvez-vous me dire sur l'anecdote, je ne sais si elle est vraie, qui dit que votre carrosse a écrasé un homme et que vous ne vous êtes même pas arrêtée pour voir et porter secours à ce malheureux?

Ensuite, on prétend que vous tiriez et interprétiez le tarot de Marseille en moyen divinatoire? Est-ce vrai? Enfin, comment décririez-vous votre caractère? On vous dit capricieuse, orgueilleuse et très lunatique... Pour ma part, je trouve simplement que vous êtes de la trempe des passionnées... Mais c'est mon humble avis.

Votre esprit est remarquable, et c'est lui qui est fascinant, surtout allié à votre beauté.

En attendant votre réponse, je vous envoie, chère Marquise, tous mes respects et mes hommages dans cette missive,

Maria

Bonjour Maria,
 
Vous escrivez un roman sur ma personne? D'un style à la madame de Sévigné? J'espère pouvoir le lire car vous excitez là ma curiosité.
 
Que dire de ce malheureux accident que vous esvoquez-là? J'espère ne pas vous surprendre en vous disant que des miséreux sont tous les jours victimes des chevaux et des roues de carrosses des nobles. Je n'ay point souvenance qu'un tel drame m'ait touchée, mais si ce fut malheureusement le cas, qu'aurais-je pu faire pour ce malheureux? La plupart de ces accidents estoient, en effet, fatals.
 
Je consulte des astrologues et j'esprouve de l'amusement à tenter de déchiffrer ce que peuvent dire les cartes. Rien de plus.
 
À la cour de France, il faut, mademoiselle, faire preuve d'orgueil si l'on veut se faire une place et la garder. La passion et la motivation jouent esgalement un grand rôle. Je ne me dirai pas capricieuse mais plustôt exigeante.
 
Mes amitiés.

Françoise, marquise de Montespan