Kristina
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Mon époque

    Madame,

Je vous écris encore pour prendre de vos nouvelles et savoir cette fois-ci ce que vous pensez de mon époque.
En effet, j'adore la vôtre, mais je ne sais pas ce que vous pensez de la mienne. Nous sommes en 2007. Il n'y a plus de Monarchie en France mais une république. Il n'y a plus de société d'ordre. Nous nous habillons plus de la même façon. Les droits des femmes ont augmenté en France... Et bien d'autres différences... Que pensez-vous de tout cela? Auriez-vous aimer vivre à mon époque? Moi j'aurais aimé vivre à la vôtre, à la cour du Roi Soleil. J'aurais voulu porter des robes comme vous. Je suis allée visiter le château de Versailles il n'y a pas longtemps et j'aurais vraiment voulu y vivre...

À bientôt

Kristina

Chère Mademoiselle,

Je suis ravie de recevoir de vos nouvelles. Tout ce que vous me dites me rend perplexe. Comment donc le royaume de France peut-il prospérer sans Roy? Je ne puis le concevoir. Les mentalités ont bien dû changer à travers les siècles. Qu'entendez-vous par plus de liberté pour les femmes de vostre espoque? Car pour ma part, j'estime en avoir bien assez. Vous estes donc entrée à Versailles, mais qui donc y réside maintenant? Les descendants de Sa Majesté  Louis XIV?

Mes amitiés, chère Kristina,

Athénaïs

Madame,

Je suis également ravie d'avoir de vos nouvelles et je suis consciente que ce que je viens de vous dire sur mon époque doit vous choquer. Il est vrai que bien des choses ont changé depuis votre siècle.
 
Aujourd'hui, nous n'avons plus de roi mais un président de la République qui est élu par ses citoyens -c'est à dire par le peuple- pour cinq ans. Sa politique peut être critiquée. Nous avons beaucoup plus de droits qu'avant. Il ne vit pas à Versailles mais à l'Elysée. De nos jours, le château de Versailles peut être visité par n'importe qui. Personne n'y vit.
 
En France, il n'y a plus de mariage imposé par les parents. Les enfants sont libres d'aimer qui ils souhaitent en principe. Contrairement à votre époque, il n'y a plus de société d'ordres. Les hommes ont autant de droits sur leurs enfants que leurs épouses.
 
Je vous embrasse,
 
Kristina

Mademoiselle,
 
Les tems auront decidemment bien changé! Je sçais que la plupart des jeunes filles sont contraintes de faire un mariage arrangé mais le mien fut un mariage d'inclination. Cependant, c'est peut estre cela qui en a fait un échec. Mes parens estoient quelque peu opposés à mon union avec la famille de Pardaillan de Gondrin mais j'estois tellement heureuse d'avoir retrouvé l'amour avec Henry qu'ils ont finalement acquiescé pensant que ce mariage ferait mon bonheur. L'amour s'éteignit malheureusement peu de tem asprès. Cela me rendit fort triste car je pensois connaistre l'homme que j'avois espousé. Hors, mon espous estoit bien différent du jeune Henry qui m'avoit courtisée et demandée en mariage.

C'est une bonne chose qu'a vostre espoque les mères aient autant de droits sur les enfans que le père. Cela m'auroit peut estre evité bien des soucis avec le marquis de Montespan concernant mes enfans légitimes comme illégitimes.

À mon tour je vous embrasse,

Athénaïs

Je suis ravie que vous m'ayiez répondu et de vous avoir appris des choses sur mon époque. Ne croyez point qu'elle soit parfaite. Elle a ses avantages et inconvénients comme toutes les époques. Néammoins, maintenant que vous la connaissez un peu, qu'en pensez-vous? Auriez-vous aimé y vivre?
 
À bientôt,
 
Kristina

Chère Kristina,
 
Vous vivez dans une espoque bien trop différente de la mienne pour que je puisse croire que je pourrais m'accoutumer surtout au vu de mon grand asge! Mais qui peut vraiment sçavoir?
 
À bientost,

Athénaïs de Montespan

Je pense que si vous veniez y vivre, vous seriez perdue les premiers temps mais qu'après vous vous y habitueriez!

C'est pareil pour moi: bien que je rêve de vivre à votre époque, je serais sans doute complétement perdue et je m'y sentirais seule!

À bientôt,

Kristina

Chère Kristina,

Votre volonté de vivre à mon espoque me trouble. Que trouvez-vous de si intéressant au règne de Sa Majesté Louis le Quatorzième pour regretter à ce point de ne pas y avoir vécu?

Bien à vous,

Athénaïs

Chère marquise,

J'aurais aimé vivre à votre époque pour pouvoir porter des robes comme vous et vivre à Versailles, que je trouve unique! De nos jours, cela n'est plus possible.

À bientôt,

Kristina