La Comtesse
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Lully

   
Chère Marquise,

Que pensez-vous de la musique en général et de celle de Lully en particulier? Il était italien, non? Sa musique est des plus françaises... Sa muse devait être cosmopolite!

J'ai été surprise quand le professeur de musicologie m'a dit qu'il fallait un marteau pour se mettre la musique baroque française dans la tête. Qu'en pensez-vous? En tout cas moi j'aime beaucoup.

Une autre petite question: qui est l'imbécile qui a prétendu que vous étiez impliquée dans l'affaire des poisons? J'ai lu un livre, «Les orangers de Versailles», dans lesquelles votre parfumeuse vous découvrait et révélait tout à d'Acquin, le premier médecin du Roy. Cela me paraît tellement invraisemblable...

Avec mes amitiés,

La Comtesse


Madame,

En effet, Monsieur de Lully estoit italien mais desja sous la régence de la Reyne Anne d'Autriche et du cardinal de Mazarin, il avoit mis sa musique au service du Roy de France. J'avois l'impression que Lully ne vivoit que pour la musique qu'il composoit pour Louis XIV. Sa mort nous a privé d'un homme de grand talent. J'ay tousjours soutenu Lully dont j'appreciois esnormement la musique. Dés lors que j'estois à la cour, je prenois part à tous les ballets qui s'y produisoient, seules mes grossesses avancées m'en empechoient, c'est vous dire combien j'aimois la musique et la danse.

Je ne sais qui a pu vous conter une telle histoire que celle dont vous m'entretenez là sur l'affaire des poisons! Encore une rumeur! Quant aux accusations portées sur ma personne, elles esmanent sans doute de quelques empoisonneuses qui espéroient éviter la question et sauver leur vie en me dénonçant comme coupable de crimes odieux.

Bien à vous,
Françoise-Athénaïs de Montespan