Grégory
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Le manoir

   

Bonjour,

Dans quelle chambre du manoir avez-vous dormi, car moi j’y habite et je suis curieux? Y a-t-il un souterrain dans le manoir, car au grenier j’ai trouvé un trou de dix mètres de profondeur, je voudrais savoir où il mène?

Grégory


Cher inconnu,

Je crains ne pas avoir grande response à vous donner sur le sujet. En vérité, je me souviens à peine du manoir des Cèdres. Songez que la dernière fois que je vis mon espoux, c'estoit en 1668 et que je n'ai séjourné au manoir que lorsque le marquis et moy nous vivions encore ensemble. Je n'y ai fait que de rares séjours et cela fait quarante années que je n'y ai pas mis les pieds. Je ne puis vous dire où se trouvait ma chambre, sans compter que depuis ma dernière visite, la famille des Montespan y a peut-estre fait des aménagements.

Je ne crois estre jamais allée dans le grenier du manoir. Je ne puis par conséquent vous assurer qu'il y a un souterrain.

Ainsy donc, vous occupez le manoir des Cèdres. Serriez-vous de la famille de mon feu espoux ou descendez-vous de nostre fils le marquis d'Antin?

Mes amitiés,

Françoise de Rochechouart de Mortemart

Marquise de Montespan


Non, je ne suis pas de votre famille. Le manoir est aujourd’hui un hôtel restaurant dans lequel je travaille. La comtesse de Civrac, fille du marquis d’Antin, donc votre petite-fille, céda vers la moitié du 18e siècle la seigneurie et le manoir des Cèdres (votre manoir) à Jean d’Estreme, important personnage et riche négociant de St-Gaudens. Son fils fut le dernier seigneur de Villeneuve de Rivière.

Je me tiens à votre disposition pour de plus amples renseignements, car en fait, je connais l’historique du manoir par cœur, l’histoire du manoir depuis sa création en 1333 si je ne m’abuse jusqu'à aujourd’hui. Est-ce vous qui avez planté les cèdres? Je vous écris de l’intérieur du manoir et les cèdres sont juste devant moi.

À bientôt,

Grégory


Cher Grégory,

Je vous remercie grandement pour les informations que vous m'avez apportées au sujet du manoir des Cédres. Je suis bien aise de savoir que cette demeure est passée à mes descendants et qu'elle n'est point laissée à l'abandon depuis le jour où ils l'ont quittée.

Je ne me souviens point avoir jamais planté des cèdres dans cet endroit; il faut avouer que ma mémoire me fait parfois défaut.

Mes amitiés,

Françoise de Montespan


Je suis étonné de votre réponse, car les cèdres ont 400 ans et je pensais que c’était vous qui les aviez plantés.