Prérana
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

La sordide affaire des poisons

    Bonjour Madame,

Je m'appelle Prérana Alary, j'ai dix-neuf ans et je suis passionnée par le règne de votre roi.

Je vous écris pour vous demander si vous avez participé à cette sordide «affaire des poisons», car beaucoup de personnes prétendent que vous n'étiez pas concernée. Pour ma part, je pense que vous n'étiez pas concernée, car vous aimiez le roi et une amante telle que vous n'oserait jamais s'en prendre à la vie d'un roi, il faut vraiment être folle pour en arriver là.

Sur ce, Madame, je vous souhaite une bonne soirée.

Prérana

Chère Prérana,
 
Vous avez là un prénom fort original que je n'ay jamais entendu à la cour. Vous avez raison de me croire innocente des crimes abominables dont certaines empoisonneuses m'ont accusée pour espérer eschapper au bucher. J'ay desja donné plusieurs renseignements dans des lettres précédentes que je vous invite à consulter. Je me tiens à vostre disposition si vous souhaitez avoir des précisions ou si vous avez d'autres questions.
 
Bien à vous,

Françoise-Athénaïs de Montespan

Bonjour Madame,

Merci de votre réponse. Vous me dites que mon prénom est original: c'est un prénom népalais et il signifie: «inspiration divine». Je suis née dans le royaume du Népal.

Je voudrais savoir comment vous avez rencontré le roi.

Bien à vous,

Prérana

Chère Prérana,
 
Vous estes décidément née bien loin de nostre chère France.

Pour respondre à vostre question, j'ay connu le roi à la cour où j'estois demoiselle d'honneur de madame la duchesse d'Orléans. À cette espoque, c'estoit une de mes compagnes, mademoiselle de La Vallière, qui estoit sa favorite. J'ay pu fréquenter davantage Louis XIV quand je suis devenue dame d'honneur de la Reyne en 1663.
 
À bientost,

Françoise de Montespan