François
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

La rupture

   

Chère madame la Marquise,

La relation que nous entretenons ne peut plus continuer: j'ai une femme, des enfants et malheureusement, mon aînée se doute de quelque chose. Je prends trop de distance avec ma famille; il me faut être auprès d'eux! Ma mère se meurt et mon beau-père est décédé hier au petit matin. Je vous aime, c'est sûr, mais on ne peut plus continuer, je deviens plus près de vous qu'il ne le faudrait.

Cordialement,

Votre ancien amant.


Monsieur,
 
Je vous trouve bien impertinent d'oser m'escrire pour prétendre avoir esté mon amant! Vous comprendrez que je ne goûte guère cette mascarade ridicule. À présent, veuillez ne plus n'importuner.
 
Françoise de Rochechouart de Mortemart, Marquise de Montespan