Amélie
écrit à

   


Marquise de Montespan

     
   

Influence

    Chère Marquise de Montespan,

Avec tout le respect que je vous dois, je souhaiterais savoir si vous avez influencé le roi et dans quels domaines? Je m'intéresse fort à votre sujet et je dois rendre sur vous un exposé, où je parlerai de votre influence sur le roi, mais il est très difficile de trouver des informations.

J'espère que vous prendrez le temps de me répondre.

Amicalement!


Bien chère Amély,
 

Durant le tems de ma faveur auspres du roy, j'ay soutenu les artistes du moment et les ay recommandés à Sa Majesté. Parmi eux, un certain Jean de La Fontaine qui me rendit hommage dans l'un de ses livres de Fables.
 
À Molière, chez lequel j'appresciois la façon de se moquer des mesdecins et autres savants, je commandai quelques pièces parmi lesquelles «La comtesse d'Escarbagnas» ou encore «Le bourgeois gentilhomme». Ce comédien avoit su trouver grâce à mes yeux et le roy le tenoit en estime. D'ailleurs, Sa Majesté fut le parrain de l'un de ses fils.
 
Je remarquai esgalement l'immense talent de monsieur Lully, un compositeur italien, et je fis en sorte qu'il devinst surintendant de la musique de Sa Majesté. Lully  travailloit souvent avec Molière pour les comédies-ballets données à la cour.
 
J'esvoquerai aussy messieurs Racine et Boileau que j'ay fait nommer historiographes de Sa Majesté en 1677.
 
Je partageois esgalement la passion du roy pour l'architecture et donnois mon avis sur les modifications apportées au chateau de Versailles. De mesme, lorsqu'en 1674, Louis décida de me faire construire le château de Clagny, je suivois de très près les travaux et donnois mon opinion sur tout. Il falloit passer par moy pour toutes modifications.
 
J'espère vous avoir apporté les réponses que vous souhaitiez.
 

Au plaisir de vous relire,
 
Françoise de Montespan