Retour en page d'accueil de Dialogus

Mesrine
écrit à

Jacques Mesrine


Ton fils
    Enchanté Jacques,

Peux-tu me dire ce que tu avais derrière la tête (par rapport à l'état), car je vais prendre la relève...

Mesrine

Paris, 1er novembre 1979
 
Bonsoir,
 
Mais prendre la relève de quoi? Allez, encore un qui sous prétexte d'avoir dit «merde» à son voisin et d'avoir grillé un feu rouge se prend pour un ours alors qu'il a trois poils bien placés! Mais faut arrêter les conneries mon gars! On ne devient pas ennemi public numéro 1 parce qu'on l'a décidé. Ce sont des choses qui répondent à d'autres paramètres que tu ne maîtrises pas! D'ailleurs, si tu en avais la conviction, tu ne te vanterais même pas...
 
Tu me fatigues, tiens!
 
Jacques Mesrine

C'est ce que tu penses! Renseigne toi mieux. Je sors de onze ans de prison pour avoir braqué des banques, tué un politicien et l'un des plus grands mafieux de France. Alors, Jacques, je t'ai dépassé.


************************Fin de page************************