Retour en page d'accueil de Dialogus

Michel
écrit à

Jacques Mesrine


Respects


   

Salut Jacques!

J'ai tous tes bouquins, ainsi que ceux de tes partenaires; quant aux flics... j'espère qu'il fait beau au Paradis des voyous.

Sincères poignées de main amicales et respectueuses,

Michel


Paris, 1er novembre 1979
 
Bonjour Michel,
 
Le fait que tu possèdes tous mes bouquins, comme tu dis, et également ceux de mes partenaires, est une chose assez agréable à lire.

Maintenant, pourquoi me parler du «Paradis des voyous»? Je ne suis pas encore mort, que je sache! Et entre nous, le Paradis, je doute fort que ce soit ce qui m'attende le jour où ils m'auront.
 
Amicalement,
 
Jacques Mesrine

************************Fin de page************************