Retour en page d'accueil de Dialogus

Schmidt
écrit à

Jacques Mesrine


Amitié


   

Vous ne le savez sûrement pas, mais votre collègue de braquage, Porte-Avion, a écrit un livre dont le titre est «Mesrine mon associé». Dans ce livre il n'est pas tendre avec vous, parlant de vous comme d'un psychopathe et un incontrôlable chien fou. Bref il écrit que dans votre association vous ne faites presque tout le temps que des «conneries», selon ses propres termes! Ce livre est sorti en 2009. Voilà, votre complice Michel Ardouin n'est pas aimable à votre égard! Il écrit, je cite: «Jacques Mesrine n'était pas quelqu'un de très valable».

Est-ce vrai que vous avez voulu kidnapper Mireille Matthieu, Charles Aznavour etc.?

Au mont Saint Mard, avez-vous été giflé sans broncher par un certain Ramon?


Paris, 1er novembre 1979
 
Bonjour,
 
Ainsi donc, Porte-Avion est encore vivant à votre époque! Grand bien lui fasse!

Je n'ai pas pour habitude de descendre (au sens propre comme au sens figuré) mes associés: aussi, pour rester dans le politiquement correct, je dirais qu'Ardouin et moi avons formé un duo de choc au bon moment. C'est un homme de parole et mon évasion du tribunal de Compiègne doit sa réussite au travail en amont qu'il a réalisé. Après, ce qu'Ardouin pense de moi, je m'en contre-tape le coquillard! À la finale, sans doute a-t-il (peut-être?) éprouvé une certaine frustration de ne pas rencontrer la popularité qui fut la mienne. Mais également, je ne suis pas convaincu que ce soit dans sa nature d'être un bandit populaire. Chacun vit ce qu'il a envie de vivre.

Maintenant, pour les célébrités que vous évoquez et potentiellement sujettes à un enlèvement, c'est possible. Vous savez, dans mon cas, on envisage tout un tas de clients, et après, on fait le tri!
 
Cordialement,
 
Jacques Mesrine

************************Fin de page************************