Lettre d'acceptation
de Jacques Mesrine
à la Manitoue

 

Paris, 1er novembre 1979

Madame

Un ami, dont je tairais le nom par mesure de protection, m'a longuement parlé de ce projet qu'est Dialogus. Vous savez que je me suis toujours senti très proche des médias, aussi, et même si une certaine presse m'a collé une étiquette de mégalomane, je ne peux que trouver un intérêt à votre entreprise: celui de pouvoir m'exprimer sur les conditions de détention dans les QHS (Quartier Haute Sécurité) et mon désir de les voir fermés. De même, j'y vois un intérêt pour rétablir la vérité concernant certains épisodes de ma vie.

Comprenez Madame que vous avez la possibilité d'avoir en vos rangs l'Ennemi Public Numéro1, et surtout pas celui que l'on vous a dépeint comme une bête féroce! Preuve en est qu'en cette fin des années 1970, je suis l'une des personnalités préférées des français. Tenez le vous pour dit.

Enfin, je remarque que Dialogus est basé quelque part au Canada... doit-on en penser que l'histoire est un éternel recommencement?

Bien à vous,

Jacques MESRINE