Lorraine
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Vous étiez habillée en public
 

    Votre altesse,

Je suis très heureuse de pouvoir correspondre avec vous. J'ai lu que le matin, vous étiez «préparée» (habillée, il me semble) devant plusieurs personnes. Cela m'a assez choquée, si c'est exact je trouve que c'est vraiment une atteinte à la pudeur. Auriez-vous la bonté de me fournir une brève explication à ce sujet? Je suis de nature plutôt curieuse.

De plus, j'ai vu sur des peintures de votre époque, que les nobles avaient souvent les cheveux blancs (je suppose que vous portiez des perruques). Adoptaient-ils tous cet artifice ou juste certains? Puis-je également vous demander quelle était votre couleur de cheveux lorsque vous étiez jeune?

Merci

Lorraine

Chère Lorraine,
 
À la Cour de Versailles, l'Étiquette règne en maître. Et l'Étiquette codifie le mode de vie de tous, du roi, de la reine, des courtisans. Les cérémonies, comme celle du lever, sont aussi soumises à l'Étiquette et sont codifiées. Me faire préparer, par et devant les gens présents à mon lever, fait partie de cette cérémonie. 
 
En ce qui concerne les perruques blanches, il faut savoir que la couleur de la perruque dépend (et représente) votre statut dans la société. Plus elle est blanche, plus vous êtes quelqu'un d'important. Ce ne sont donc pas tous les nobles qui portent la perruque blanche mais ceux dont le rang est assez élevé pour l'imposer.
 
Ma véritable couleur de cheveux? Certains vous diront que j'étais blonde, d'autres rousse. Cela dépend des yeux qui regardent… Et pourquoi pas entre les deux? Cela me convient parfaitement.
 
Au plaisir de vous lire de nouveau, chère Lorraine,
 
Marie-Antoinette