Madame de Pontièvre
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


VOUS
 

    Madame,

Je m’appelle en réalité Anne-Laure et je suis vraiment passionnée par votre histoire. Vous êtes quelqu’un de passionnant à la personnalité complexe mais au grand cœur. Que ne sais-je pas de vous?

Pourriez-vous s’il vous plaît m’en dire plus sur vos conditions de détention au Temple et à la Conciergerie? J’ai déjà présenté des excuses à feu votre mari, je le fais maintenant auprès de vous: PARDON au nom de la France. Mais le sacrifice de votre vie n’est-il pas nécessaire pour que la France obtienne une liberté spirituelle empêchée par la monarchie absolue? J’aimerais débattre de cela avec vous. S’il vous plaît, répondez-moi, c’est très important pour moi.

Merci Madame,
Je vous en serasi éternellement obligée,
Votre humble servante,
Anne-Laure

Madame de Ponthièvre,

Vos propos me surprennent et m'attristent. Dans le même temps que vous me demandez pardon, vous me demandez le sacrifice de ma vie? Mais il semble, Madame, comme votre idée est déjà faite, qu'y a-t-il à débattre?

Marie-Antoinette

Madame,

Je suis entièrement prête à débattre avec vous des propos que j'avance.

Anne-Laure

Madame de Ponthièvre,

Bien que ce sujet ne me réjouisse guère, je suis prête à vous lire…

Marie-Antoinette

Madame,

Je suis pleine de joie à l’idée que vous consentiez à lire mes mots.

Anne-Laure

J’attendrai donc vos explications…

Marie-Antoinette