Christelle
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Votre quotidien
 

    Chère madame,

Pardonnez mon silence, mais je crains toujours que cette correspondance ne joue contre vous! Racontez-moi, madame, votre quotidien dans votre cellule de la Conciergerie. Est-il vrai que vous n'avez pas même une fenêtre? Je vous en supplie, madame, ne prenez aucun risque pour me répondre, je ne le supporterais pas!

Gracieusement,

Christelle

Très chère Christelle,
 
Mon quotidien à la Conciergerie? Il est bien triste! Je suis tellement surveillée que je ne peux rien faire qui vaille la peine d'être mentionné!

Je suis dans une triste cellule, la deuxième que j'occupe ici. La première avait une petite fenêtre donnant sur une petite cour. Ma cellule est petite et sans grand confort. On ne me laisse pas en paix très longtemps. Heureusement que Rosalie est là pour s'occuper un peu de moi. Sa présence me change les idées et me soulage un peu. 
 
N'hésitez surtout pas à m'écrire, chère Christelle! J'ai besoin de lettres comme la vôtre pour m'aider à survivre dans ces conditions!
 
Marie-Antoinette