Christian
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Votre peuple
 

    Madame

Saviez-vous que votre peuple souffrait de la faim de manière quasi permanente? Pourquoi n'avoir jamais été en relation directe avec lui? Avez-vous visité les campagnes de France, avez-vous parlé à ses habitants? La noblesse qui vous entourait vous empêchait-elle toute tentative d'approche directe avec votre peuple?

Merci par avance de répondre à mes questions.

Portez-vous bien, madame

Cher Christian,
 
Je n'ai malheureusement eu que peu d'occasions de visiter mon royaume. Cela est bien dommage, car je crois bien que personne ne douterait de mon amour pour le peuple si ce dernier avait pu le voir de ses yeux. Il est vrai que la vie à Versailles n'était pas propice à ce genre de rencontre. Et croyez-bien que si cela avait été en mon pouvoir, personne dans le royaume de France n'aurait souffert de la faim.
 
Marie-Antoinette