Thomas
Lettre écrite dans le cadre d'un projet scolaire -collège Sainte-Trinité
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Votre intégration
 

    Très chère Marie-Antoinette,

Je suis élève au collège Sainte-Trinité, à Marseille, et je vous écris dans le cadre d'un projet scolaire.

Je souhaiterais savoir ce que vous avez ressenti lors de votre intégration à la Cour de France, alors que vous n'aviez que quinze ans. Comment la Cour vous a-t-elle reçue et considérée? On m'a laissé entendre que pour vous le protocole a été la chose la plus difficile à appréhender; est-ce vrai et en quoi?

Je vous prie de croire, chère Madame, à l'expression de mes sentiments les plus respectueux,

Thomas


Cher Thomas,

Je suis arrivée en France si jeune et encore naïve. Je croyais que tout le monde serait gentil, aimable et m’aimerait tout de suite! Mais ce ne fut pas le cas. Certains, oui, d’autres, non. J’ai appris avec le temps qu’on ne peut pas plaire à tout le monde. Mais je l’ai appris à mes dépens.

Par protocole, peut-être voulez-vous dire «étiquette»? L’étiquette à la cour d’Autriche était importante aussi, mais différente de celle de la cour de France. Et il est vrai que je mis quelque temps à m’y habituer.

Au revoir, cher Thomas,

Marie-Antoinette