Flore
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

Votre couleur préférée

    Votre majesté,

Voilà quelque temps que je ne vous avais écrit. J'espère que vos jours se sont radoucis dans votre sordide prison et que vous ne perdez pas trop de sang. Je fais confiance à Rosalie pour bien prendre soin de vous.

Je ne vous ennuierai pas, rassurez-vous, avec un sordide interrogatoire comme ce Fouquier-Tinville.

Je veux plus vous poser des questions parlant de votre vie à Versailles. De vos robes, quelle est votre couleur préférée? Je parie que c'est le bleu, non? Quelle était votre rente mensuelle? Si vous étiez remise en liberté, où iriez-vous?

Respectueusement, Flore



Très chère Flore,

Je vous remercie infiniment de prendre des nouvelles de ma santé, qui est aussi mauvaise que d'habitude. Vous avez raison de faire confiance à Rosalie, cette jeune personne est digne de confiance.

Ma couleur préférée? Oh oui, j'adore le bleu. Mais j'aime aussi le rose et le rouge. Mais sans doute plus le bleu. J'avais de si belles robes bleues!

La rente que m'accordait le Roi a varié avec les années, en augmentant ou diminuant dans les dernières années. Ma négligence de ce genre de chose ne me permet pas de me souvenir des montants exacts. Mais elle n'était pas aussi élevée qu'on pourrait le croire.

Au revoir, chère Flore,

Marie-Antoinette