Vos relations avec vos enfants
       

       
         
         

Anaïs

      Très chère Marie-Antoinette,

J'ai lu beaucoup de livres sur vous et je vous admire énormément; cependant j'aurais besoin de quelques renseignements sur vos relations avec vos enfants.

Vos 2 fils vous adorent alors que votre fille Marie-Thèrèse ne semble pas être très proche de vous. A-t-elle manqué d'amour ou est-ce parce qu'elle vous reproche de l'avoir élevée dans la simplicité et le partage?

Après ces trois enfants, vous avez souhaité ne plus en avoir et pourtant, Sophie naît en 1786. Avez-vous aimé cette fille ou l'avez-vous délaissée? Sa mort en 1787 vous a-t-elle beaucoup affectée?

Merci de me consacrer un peu de votre précieux temps.

Anaïs

 

       
         

Marie-Antoinette

      Ma chère Anaïs,

Quel joli nom que le vôtre!

Je vous remercie pour vos belles paroles à mon sujet.

Pour ce qui est de Marie-Thérèse, que Dieu la protège! Elle ne m'a jamais reproché quoi que ce soit et notre relation a toujours été bonne, du moins en ce qui me concerne. J'ose espérer que cela est aussi le cas pour elle. Je crois – enfin j'espère – avoir su lui donner tout l'amour qu'une mère attentionnée peut donner à sa fille.

C'est le rôle d'une femme de donner des enfants à son mari, et à plus forte raison celui d'une reine. Je fus heureuse de l'arrivée de Sophie-Béatrice et bien qu'elle ne vécut que quelque mois, quelle mère ne serait pas affectée et attristée par le décès de son enfant? Si une telle femme existe, elle ne mérite pas d'être mère.

Bien à vous, chère Anaïs.

Marie-Antoinette