Mademoiselle Manon
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Vos enfants
 

    Madame,

Je ne sais pas grand-chose de vous, mais cela ne m'empêche pas de vous admirer.

Voici la question que je désire vous poser: si vous aviez su que votre fils, le dauphin de France, et que Louix XVI allaient mourir, auriez-vous eu la présence d'esprit de les sauver en partant beaucoup plus tôt de Versailles?

Avec tout mon respect,

Mademoiselle Manon


Chère Manon,

Mon fils Louis-Joseph est décédé en juin 1789, avant la prise de la Bastille et le début des troubles. En ce qui concerne le roi, je vous assure que j'ai essayé de le convaincre à plusieurs reprises de partir pour se mettre en sûreté, comme lors des jours d'octobre 1789 par exemple. Mais le roi avait alors décidé de rester et d'affronter la tempête et je me devais de rester à ses côtés.

Au plaisir de recevoir une nouvelle lettre de vous,

Marie-Antoinette