Julie Frank
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Une autrichienne en France
 

    Madame la reine,

Je suis une étudiante américaine, et je vous ai étudiée cette année. Je trouve que l’Histoire est vraiment ennuyeuse. Peut-être la rendrez-vous plus intéressante!

Je vous serais reconnaissante de bien vouloir répondre à mes questions. Quel pays avez-vous préféré, l’Autriche ou la France? Avez-vous peur d’être une Autrichienne en France? Avez-vous peur d’être guillotinée?

Avec tous mes remerciements pour votre temps, je suis dans l’attente de votre réponse! Je vous prie d’agréer, madame la reine, l’assurance de ma considération distinguée,

Julie Frank


Très chère Julie,

Vous trouvez l'histoire ennuyeuse? Je peux bien vous comprendre, moi qui n'ai jamais eu grand goût pour l'étude…

Je n'ai pas beaucoup de souvenirs de l'Autriche, bien que ceux-ci soient tous de bons souvenirs. Mais ma place est en France et la France est devenue mon royaume et son peuple, mes sujets. Je n'ai jamais eu peur d'être une archiduchesse d'Autriche en France, mais je vois bien que cela m'a nui en quelques occasions. 

Je n'ai pas peur de la guillotine, ni de la mort, en ce sens que je suis en paix avec moi-même et ma conscience. Par contre, la mort me fait peur pour la seule raison de l'abandon de mes enfants. Ne pas savoir ce qui pourrait leur arriver après ma mort, en quelles mains ils pourraient tomber… c'est ce qui me fait peur. Mais je préfère ne pas trop y penser, pour ne pas perdre espoir.

Au revoir, chère Julie,

Marie-Antoinette