Camille
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Une autre vie
 

    Chère Marie-Antoinette,

Bonjour! Je vous trouve très charmante et extrêmement patiente. Vous êtes courageuse et forte. Je vous admire, car vous avez en quelque sorte ignoré toutes les méchancetés que l'on vous a infligées. Je trouve injuste ce qu'on vous a fait subir et endurer pendant votre vie à Paris en tant que Dauphine, puis Reine.

Je voudrais vous poser une question qui me tient à cœur: auriez-vous aimé avoir une autre vie ou ne jamais avoir existée?

Que dieu vous bénisse!

Camille



Très chère Camille,

Il est aisé de répondre à la deuxième partie de votre question. Je préfère exister, même si la vie n'est pas toujours facile. Mais, avoir une autre vie: j'y ai souvent songé. Je ne crois pas, à la fin, que cela m'aurait convenu. Mais, comme tout le monde, je le crois bien, peut-être changerais-je quelques aspects de ma vie. Non pas des regrets. Mais certaines circonstances, certains aspects liés à ma position et qui ne m'ont pas permis plus de liberté. Mais de là à avoir une autre vie, non, je ne le pense pas.

J'espère avoir le plaisir de vous lire de nouveau.

Marie-Antoinette