J.P Nury
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

Un conseil

    Chère Marie-Antoinette,

Je sais que vous avez vécu des souffrances pendant la terreur, alors je vous donne un très bon conseil: essayez d'oublier vos problèmes quotidiens.

M.Nury



Bonjour,

Je vous remercie pour le conseil que vous me donnez, bien que celui-ci soit très difficile à suivre. Dans ma situation, il est impossible d'oublier. Cependant, les lettres de vos contemporains me libèrent l'esprit et me font le plus grand bien!

Au revoir.

Marie-Antoinette




Chère Marie-Antoinette,

Excusez-moi de vous avoir mis beaucoup de pression avec ma dernière lettre. Le Second Dauphin et Madame Royale vont bien, cependant vos enfants et même Mme Elisabeth ignorent que vous êtes ici.



Bonjour,

Quel bonheur de savoir que mes enfants vont bien, mais quelle tristesse que de ne pouvoir être auprès d'eux et le constater par moi-même! Mais tout ce qui compte, c'est qu'ils vont bien.

Je vous remercie d'avoir pris le temps de me donner de leurs nouvelles!

Au revoir,

Marie-Antoinette