Kristina
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Noël
 

    Ma chère reine,

À mon époque, nous sommes aujourd'hui le 24 décembre -la veille de Noël- et en cette occasion j'aurais voulu vous dire que mes pensées vont vers vous.

J'aurais également aimé que vous racontiez quelques réveillons de Noël que vous avez passés en Autriche et en France. Je suis sûre que vos enfants, comme ceux de mon époque, adoraient cette fête.

Je vous embrasse.

Kristina

Chère Kristina,

Bien que ce ne soit pas le temps de Noël pour moi, je vous souhaite aussi mes meilleurs voeux. Je ne sais pas exactement à quel mois de l’année je suis exactement, le temps est une chose bien étrange ici, mais je sais que nous sommes en septembre ou octobre.

J’ai de bons souvenir de mes Noëls en Autriche, avec ma famille. Il s’agissait là de moments de réjouissances où être ensemble était tout ce qui comptait à mes yeux. J’ai eu de beaux moments en France, surtout lorsque j’ai eu mes propres enfants, mais je crois bien que mes meilleurs souvenirs de Noël sont ceux de mon enfance.

À très bientôt,

Marie-Antoinette