Catherine
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

Mon admiration

    Majesté,

Je suis désolée de vous importuner, mais je tenais simplement à vous faire part de mon admiration pour vous. Je vous connais si peu et en même temps je me sens tellement proche, j'aurais tellement voulu être auprès de vous dans ces moments difficiles. Ne regrettez rien, ne vous reprochez rien: vous êtes et resterez une très grande reine, une noble dame, et toutes mes pensées vous accompagnent.

Très respectueusement.

Catherine



Très chère Catherine,

Comme vos mots me vont droit au cœur! Croyez-moi, ils me sont d’un grand réconfort dans l’état où je me trouve présentement. Il ne m’est pas donné d’entendre ce genre de paroles très souvent depuis quelque temps! Vous ne m’importunerez jamais, chère Catherine!

Au revoir,

Marie-Antoinette