Anaïs
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Madame Royale
 

    Ma chère Marie-Antoinette,

J'aimerais savoir si avez allaité, comme vous le souhaitiez, Madame Royale. Que pensait la cour de la manière dont vous vouliez élever vos enfants?

Je vous embrasse, ma reine,

Anaïs

Très chère Anaïs,
 
Il est vrai que j'avais souhaité allaiter moi-même mes enfants, mais l'Étiquette en a décidé autrement. Heureusement, madame Poitrine (quel nom prédestiné!), la nourrice de Louis-Joseph, en fut une exemplaire.
 
À bientôt, chère Anaïs,
 
Marie-Antoinette