Edward
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Lettre confidentielle
 

   

Chère tante,


Je me permets de vous appeler ainsi car je suis l'un de vos arrière-petits-neveux. Je descends de Charles X, votre beau-frère.

J'ai très peur pour vous. Il est important que vous convainquiez votre époux de ne pas venir en aide aux Amériques et que vous cessiez les dépenses inutiles. Sinon la populace se rebellera contre son souverain et exécutera la famille royale. Je vous explique le déroulement des faits car je souhaite sincèrement que le pouvoir divin ne soit jamais remis en cause.

La récolte de 1788 a été une mauvaise récolte, le peuple a faim. La France a également aidé les États-Unis d'Amérique à s'émanciper vis-à- vis de l'Angleterre, ce qui a coûté cher. Les caisses du royaume sont vides et le roi, Louis XVI, n'arrive pas à rétablir les comptes, même en changeant souvent de ministre des finances. Une partie de la noblesse et du clergé refuse de renoncer à ses privilèges, c'est-à-dire, entre autres, de payer des impôts. Le roi convoque des États généraux pour le 5 mai 1789.

En voici les étapes:

- Les États généraux: début juin 1789, les députés du Tiers état se retirent et se réunissent dans la salle du Jeu de Paume où ils prêtent serment, le Serment du Jeu Paume.
- La Prise de la Bastille: le 14 juillet 1789, les Parisiens prennent peur parce que le roi a réuni des troupes autour de Paris. Ils prennent la Bastille.
- La Grande Peur: fin juillet, début août 1789, les paysans se soulèvent dans les campagnes contre les nobles. Des châteaux sont pillés, brûlés. Pris de panique, les députés de la noblesse et du clergé abolissent les privilèges dans la nuit du 4 au 5 août 1789.


Merci de bien vouloir répondre: l'avenir des Bourbons dépend de vous.

Affectueusement,

Edward XV de Bourbon-Parme-Luxembourg


Monsieur Edward,

Je vous écris de la Conciergerie. Les événements dont vous me parlez sont déjà derrière nous.

Marie-Antoinette