Charlotte
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Les salons et activités
 

    Chère Marie-Antoinette,

J'ai lu quelques lettres de mes contemporains et de vous-même mais n'ayant pas trouvé les réponses à mes questions pour un travail sur les femmes du XVIIIème Siècle, je suis obligée de vous importuner.

Ma première interrogation est sur les salons: les fréquentiez-vous? Si oui, lesquels? Quels étaient vraiment leurs buts? Quel est votre ressenti sur ces derniers?

Ma seconde est de savoir si vous avez effectué des commandes pour du mobilier, et dans quoi vous vous êtes investie (construction, arts, littérature, musique, mobilier, théâtre ou autres domaines).

J'espère ne pas avoir été trop importune avec mes questions, car dans les prochains jours j'en aurai sûrement d'autres après les réponses à ces dernières.

En vous remerciant d'avoir lu ces mots, bien à vous.

Charlotte

Chère Charlotte,

Je ne fréquentais pas les salons. D’ailleurs, on les trouvait surtout à Paris et il aurait été bien étrange pour moi d’y participer. Car je ne doute pas aujourd’hui qu’il devait y être question de moi et en des termes qui ne devaient pas toujours être élogieux.

J’ai commandé du mobilier et l’on m’en a offert dans plusieurs occasions. 

J’aimais particulièrement le théâtre et j’y ai moi-même joué à plusieurs reprises. Je possède, ou plutôt je possédais un théâtre à Trianon, construit en papier mâché, d’une très grande beauté.

À bientôt, chère Charlotte,

Marie-Antoinette