Florence Perron
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

La famille de Jarjayes et Mme de Polignac

    Bonjour votre Majesté

Pourriez-vous me dire comment était la famille de Jarjayes avec vous car j'admire beaucoup cette famille. Je la trouve pleine de courage. Racontez-moi leur histoire, s'il vous plaît.

Comment est Madame de Polignac avec vous et aussi comment avez-vous réagi quand elle vous a lâchement abandonnée durant la Révolution?

Mes respects,

Florence



Bonjour chère Florence,

J'ai déjà eu l'occasion d'entretenir une de vos contemporaines sur la famille de Jarjayes. Je vous redirai donc ici mes propos.

Madame de Jarjayes fut une de mes dames d'honneur, de laquelle je n'ai que de bons souvenirs. Je ne peux que vous dire du bien de Monsieur de Jarjayes qui a risqué sa vie il n'y a encore pas si longtemps, pour essayer de me sauver des griffes des révolutionnaires. Ce projet échoua malheureusement puisque, ne pouvant faire sortir mes enfants en même temps que moi, je refusai le plan que l'on m'avait proposé. Je lui fis remettre aussi quelques lettres pour les gens de ma famille et les gens chers à mon coeur, mais je ne sais point s'il a eu l'occasion de les transmettre, ni si lui-même est toujours en vie!

Ma bonne amie, Madame de Polignac, ne m'a pas abandonnée! Elle a dû quitter la France pour aller se mettre en sécurité et je ne doute pas de son amitié, aujourd'hui comme toujours.

Au revoir, chère Florence,

Marie-Antoinette