Anne-Sophie
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

Je vous pardonne tout

    Bonjour,

Je trouve que vous avez l'air très gentille. Vous savez que c'est en faisant des erreurs que l'on apprend. Regrettez-vous ce que vous avez fait?

Mais moi, je vous pardonne tout.



Mademoiselle,


Et quels erreurs ai-je commises, selon vous?  Je serais bien curieuse de le savoir…

Marie-Antoinette


...d'avoir dépensé l'argent (le pain pour les paysans, etc...).

Ce n'est pas grave d'avoir fait cette erreur; moi, je vous pardonne tout. Vous vous dites peut-être: «Pourquoi écouter une fille de treize ans?» mais je tenais à vous dire que je vous pardonne.

Cordialement,

Anne-Sophie,qui est «un peu plus contente de vous parler»!


Mademoiselle,

Je n’ai pas dépensé l’argent du pain pour les paysans. Je vois que les ragots colportés par les révolutionnaires ont été assez puissants pour vous faire croire à ces méchantes choses!

Mais je ne désespère pas que vous voyiez un jour que ces choses sont fausses. Après tout, vous n’avez que treize ans et je ne doute pas que vos intentions soient pures.

Au revoir,

Marie-Antoinette


Ce n'est pas parce que j'ai treize ans que ce que je vous dis n'est pas sincère.

La dyslexie existe-t-elle dans votre temps? J'ai cette maladie.

Anne-Sophie


Chère Anne-Sophie,

J'avoue ne pas connaître cette maladie. Qu'est-ce que c'est? Est-ce bien grave? Est-ce dangereux?

Marie-Antoinette