Audrey
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

Éternellement dédiée à vous

    Votre Majesté,

Je vous admire tellement! Je vous aime tellement! Sachez que par amour pour vos Majestés, je quitte la France républicaine définitivement ce 9 août pour partir vivre aux États-Unis, car je ne peux supporter de vivre dans un pays qui vous a assassinés et qui ne veut pas entendre parler de vous. Je ne supporte plus de devoir à chaque fois me battre contre mon entourage et tous ces Français pour leur faire reconnaître combien vous êtes grande... et combien les révolutionnaires sont lâches et meurtriers!

J'ai ce soir deux questions à vous poser:

Tout d'abord, pourriez-vous me dire ce que je dois répondre à toutes ces personnes qui vous haïssent? Quelles sont les meilleures paroles que je puisse leur dire pour vous défendre, Majesté? Il y aurait mille choses à dire, mais dites-moi les plus percutantes qui les feraient se taire à jamais sur vous!

Enfin, comme je vous l'ai dit, j'ai toujours voulu quitter la France car elle ne vous reconnaît pas comme la grande Reine que vous êtes... et je trouve hypocrite de vivre dans ce pays révolutionnaire qui n'a ni Dieu ni Roi. Que pensez-vous de ma décision de ne plus vivre dans cette république? Je dois vous dire que j'aime beaucoup les États-Unis, et que c'est à la fois une question de Principe Royaliste et de Coeur.

Je vous aime, tout comme bon nombre de vos fidèles sujets à jamais...

Audrey



Très chère Audrey,

Que de mots touchants vous m'écrivez là! Vous quittez la France républicaine, dites-vous? Je ne peux que m'attrister pour vous de cette situation. Qu'il est triste que la France en soit arrivée là! Et qu'il est triste que vous deviez vous exiler! Je vous souhaite de pouvoir y revenir un jour, car j'aime la France et je l'ai toujours aimée. Entre temps, je vous trouve bien courageuse d'aller vous installer aux États-Unis d'Amérique. Je ne sais pas quelle est la situation de ce pays dans votre temps, mais, dans le mien, il fallait beaucoup de courage pour y aller. Les installations semblent y être si précaires! Ceci dit, j'ai toujours eu une affection particulière pour ce pays. Je sais que cela peut sembler contradictoire, étant donné qu'il s'est déclaré indépendant de son roi. Mais sa cause et sa situation diffèrent tellement de la nôtre que cela ne peut se comparer!

Que répondre à ces gens qui disent de méchantes choses à mon sujet? La meilleure arme, chère Audrey, est le silence. Les gens qui croient ces méchantes choses se laissent influencer par les révolutionnaires et, lorsque cette fièvre vous prend, il est si difficile de leur faire voir le bon sens! Tentez de leur répondre et ils s'obstineront davantage. Et si vous tenez absolument à leur répondre, je suis certaine que vous trouverez d'excellents arguments!

Au revoir, très chère Audrey.

Marie-Antoinette