Une jeune ballerine
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Danse et ballet
 

    Majesté Marie-Antoinette,

Étant moi-même ballerine, et ayant lu que vos deux amours étaient la danse et la musique, je souhaiterais savoir si cela est véridique, et si vraiment vous aimiez danser.

Chorégraphe à mes heures, j'aimerai créer un ballet en votre honneur, qui retracera votre royale vie. Qu'en pensez-vous? Avez-vous des volontés à ce sujet? Accepteriez-vous de me donner quelques renseignements vous concernant, au fur et à mesure de mon travail? Par exemple, puis-je vous demander, sans vouloir être indiscrète, si vous avez réellement rencontré Fersen, votre amour, lors d'un bal masqué? Et aussi, quels sont les compositeurs et les danseurs que vous chérissez?

J'espère que mon ballet sera à la hauteur de vos espérances et qu'il vous permettra d'oublier les tristes moments que, hélas, vous vivez. Vous serez bien entendu invitée d'honneur lors de la première, et vous pourrez, si vous le souhaitez, assister aux répétitions.

Je vous embrasse, Marie-Antoinette, et vous confie que vous êtes une femme, pardon une reine, que j'admire plus que tout.

Chère jeune ballerine,

Un ballet en mon honneur? J’en serais bien flattée! Il est vrai que j’aime la musique et la danse. Il me fera plaisir de répondre à vos questions, n’hésitez pas à me les faire parvenir si vous en avez au cours de votre travail. 

Je répondrai, ici, à vos premières questions. J’ai effectivement rencontré monsieur le comte de Fersen pour la première fois lors d’un bal à l’opéra. En ce qui concerne la musique, j’aime beaucoup Gluck. Qu’en est-il pour vous?

Au revoir, chère jeune ballerine,

Marie-Antoinette