pichard51200+free.fr
écrit à

   


Marie-Antoinette

     
   

Ces ignorants...

    Majesté,

Ma douce reine si intense, comment faites-vous pour ne pas mépriser ces ignorants? Qu'il est grand votre amour, je vous aime.

Michel


Cher Michel,

Que de beaux mots dans une si courte lettre! 

Lorsqu’il me prend l’envie de mépriser les gens qui me font du mal, je me rappelle simplement que la plupart ne savent pas ce qu’ils font, qu’ils se laissent entraîner dans les événements sans vraiment les comprendre. Le mépris ne mène à rien, sauf à des sentiments plus destructeurs les uns que les autres. Il m’arrive de ne pas respecter ces principes et alors la colère s’empare de moi et je souffre… mais je n’ai pas besoin de plus de souffrance, cher Michel, et donc je tente de ne pas me laisser aller au mépris.

Avec mon amitié,

Marie-Antoinette