Alexandre
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Célébration de la Nativité
 

    Bonsoir votre Majesté,

Comment vous portez-vous? Les révolutionnaires sont des monstres, et dire que la seule véritable cause de vos malheurs n'est autre que le cousin de feu votre époux, l'ancien Duc d'Orléans, Philippe Égalité désormais, et qui un beau jour montera sur l'échafaud, triste personnage renié par l'ensemble de sa descendance.

Mais, je ne veux pas vous importuner avec ce triste souvenir, je voulais au contraire vous parler d'une fête joyeuse, celle de la Nativité. Comment célébriez-vous Noël à la cour de Versailles, ou bien à celle de Vienne, s'il vous plait?

Considériez-vous vraiment la Maison Ducale de Lorraine comme une Maison Royale, comme plusieurs ouvrages vous étant consacrés le laissent entendre?

Merci par avance pour vos réponses,

Alexandre, l'un de vos admirateurs


Très cher Alexandre,

Noël est une fête bien importante, bien que Pâques le soit plus encore. Messes et cérémonies marquent cette fête religieuse. Il m'est arrivé de profiter de ce temps pour faire du traîneau, mais cela n'était pas toujours possible.

Comme vous pouvez vous en douter, la maison de Lorraine occupe une place importante dans mon cœur. Après tout, ne suis-je pas issue de cette maison? Et ne suis-je pas reine? La maison de Lorraine est une grande maison princière et cela ne fut que plus vrai par le mariage de mes parents. Pour moi, bien qu'elle soit une maison ducale, elle mérite le même traitement que les maisons royales.

J'espère que ma lettre vous trouvera en santé et que la vie est douce pour vous, cher Alexandre!

Marie-Antoinette