Mylfarm F.
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


Bon courage
 

    Majesté,

Voilà bien longtemps que je n’ai pas pris de vos nouvelles et, Noël arrivant à grands pas, je tenais à vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année et que pour vous la vie soit plus douce.

J’ai pour vous et votre époux une admiration indescriptible. Vous faites preuve d’un courage exemplaire au milieu de ces gens qui ne pensent qu’à mal. En ce moment, je suis en train de lire un livre sur la vie de votre époux. Ce livre est très bien fait et m’apporte beaucoup de choses sur la politique à Versailles.

Je vais donc arrêter là mon bavardage et vous souhaiter encore bon courage et un joyeux Noël là où vous êtes, vous et votre famille.

Bien à vous,

Mylfarm F.

Chère Mylfarm,

Je vous remercie pour vous voeux. Au moment de m’écrire, vous étiez donc dans la période de Noël? Je ne sais pas exactement à quel mois de l’année je suis, le temps est une chose bien étrange ici, mais je sais que nous sommes en septembre ou octobre. Mais je vous souhaite, malgré cela, mes meilleurs voeux.

Marie-Antoinette

Majesté,

Merci pour votre réponse qui m’a fait plaisir. J’ai regardé un reportage sur Versailles et le Trianon qui sont en restauration, et la galerie des Glaces est redevenue magnifique. J’ai appris que votre époux, le roi Louis XVI, mesurait deux mètres: est-ce exact? J’ai beaucoup lu sur votre vie mais je n’avais jamais lu nulle part cette taille qui me paraît immense pour votre époque.

Pour ce qui est du hameau de la Reine, le bouc blanc à quatres cornes a été réhabilité. Je n’en avais jamais vu et j’ai trouvé cet animal très beau. Je vais vous laisser vous reposer et attendre de vos nouvelles avec grand plaisir.

Bien à vous,

Christian

Cher Christian,

Je suis désolée de vous avoir écrit d’abord au féminin, ne connaissant point alors votre véritable prénom.

Pour répondre à votre question, le roi était en effet très grand et sa corpulence le rendait encore plus imposant. 

Ce que vous me dites sur le hameau me touche et me fait plaisir. Cela me permet de me remémorer de bons souvenirs.

À très bientôt,

Marie-Antoinette