Julien-Baptiste B.
écrit à

   


Marie-Antoinette

   


À la reine des reines

 

    À Sa Majesté la reine de France, Marie-Antoinette

Votre Majesté,

C'est avec un plaisir immense que je me permets d'écrire à une personnalité aussi fascinante que l'est Votre Majesté. En effet, rien que votre nom résonne encore aujourd'hui en chaque Française et en chaque Français, ce nom tellement respectable que l'est celui de notre dernière véritable souveraine.

Moi qui ai toujours admiré Votre Majesté, c'est avec une réelle satisfaction que je remarque qu'à mon époque, on commence enfin à vous rendre les hommages qui vous sont de droit dûs. En effet, les Français comprennent finalement qui était réellement la dernière reine de France -ou plutôt, devrais-je dire, la dernière reine des Français. Car cette notion même renvoie bien à l'idée que chacun vous porte en son coeur et que vous êtes, non pas la reine d'un territoire aux délimitations plus ou moins ambiguës, mais la reine de chaque individu; de chaque être qui vous témoigne son attachement, à vous, Votre Majesté -une femme d'exception qui a fait tout son possible pour assumer au mieux ses fonctions de souveraine, de mère et de femme.

Votre Majesté, permettez-moi de vous témoigner tout mon profond respect à votre égard, et de vous souhaiter bon courage dans cette épreuve, même si je ne doute pas que vous resterez reine jusqu'au bout car le commun ne peut atteindre une souveraine de votre envergure.

Que Votre Majesté daigne accepter mes plus respectueux hommages,

Julien-Baptiste B.

Cher Julien-Baptiste,

Vos mots me vont droit au coeur et me donnent espoir. Je les graverai dans mon âme et tâcherai de me les ressouvenir dans les moments difficiles, qui ne manquent malheureusement pas ici.

Marie-Antoinette