Nicole
écrit à

   


Louis XIV




Vos enfants de la reine de France

   

Majesté,

Depuis quelque temps je n'ai pu vous écrire; néanmoins, ayant toujours à mon chevet des écrits vous concernant, j'ai toujours l'impression de vivre à vos côtés. Vous savez que la science évolue en bien ou parfois en mal mais, là, mon époque permet de rendre justice à votre épouse, notre Reine, si de vos six enfants un seul a survécu: elle n'y fut pour rien. Nous savons maintenant que le fait de vous marier avec votre cousine, cousine par votre père, mais aussi cousine par votre mère, est un mariage consanguin, ce qui dans quatre-vingt dix pour cent des cas donne des enfants ayant de graves problèmes ou ne survivant pas: les mariages entre cousins germains sont très fortement déconseillés.

Voilà Majesté, cela n'adoucira que bien petitement le fait d'avoir perdu tant de petits princes.

Une autre question me taraude: vous souvenez-vous d'un espion de Monsieur de la Reynie se nommant Antoine Petitbois qui aurait fait, au cours du mois de juillet 1658, à Calais, des investigations pour découvrir le mal qui faillit vous emporter?

Merci, Majesté, du temps que vous voudrez bien me consentir. Je reste dans l'attente de vous lire.

Majesté, croyez en mon profond respect,

Nicole



Madame,
Il est vray que les mariages royaux se font souvent entre cousin et cousine. Dans certains cas, une dispense doit estre demandé au Pape.

Je n’ay point de souvenir de la personne dont vous me parlez, Antoine Petitbois.

Je vous donne le bonjour,

Louis