Question sur Dieu
       

       
         
         

Andréanne

      Cher Louis XIV,

Je voudrais savoir si vous croyez en Dieu et en Jésus. En fait, je voudrais savoir ce que vous pensez des paroles de Jésus lorsqu'il a dit: «Aimez-vous les uns les autres», parce que je ne connais pas vraiment la misère de votre temps, mais je sais qu'il y a eu beaucoup de guerres pour conquérir de nouveaux territoires, donc beaucoup de morts. Les guerres sont complètement l'opposé de ce qu'a dit Jésus. Je voudrais aussi savoir si vous pensez, comme moi, que si Dieu existait vraiment, il n'y aurait pas autant de guerres, de famines, de souffrances, de criminels. Moi je ne pense pas qu'il existe, et vous?

Merci d'avance pour toutes ces réponses.

Andréanne

 

       

 

       

Louis XIV

      Madame,

Vostre question est pour le moins surprenante. Dieu est. Il n'y a point quelque chose à nier sur ce sujet. Il ne s'agit point de croire en son existence ou non puisque Dieu est. Il est vray que lorsque des calamités affectent que ce soit le peuple ou vous-mesme, il arrive parfois que, dans la tristesse du moment, l'on se demande pourquoy Dieu autorise cette souffrance. Je l'ai assez vescu moi-mesme récemment avec la disparition de pratiquement toute ma descendance. Mais Dieu sçait tout et nous ne sçavons rien. Il fait ce qu'Il sçait estre juste et bon et nous ne pouvons questionner ou mettre en doute Ses actions.

La parole du fils de Dieu que vous me citez est sans doute l'une des plus belles. Mais les guerres ne sont pas si éloignées de ce que veut Dieu: Il n'interdit point les guerres justes, comme ce fut le cas pour les croisades par exemple. Et c'est Luy qui inspire les Rois, qui les guide dans leurs actions.

Mais à mon tour de vous poser une question: malgré le fait que Dieu est et que son existence ne peut estre niée, vous en doutez tout de mesme. Pourquoi? Est-ce seulement pour la raison que vous me mentionnez ici, c'est-à-dire vostre pensée que Dieu autorise ou du moins laisse se produire le malheur des hommes?

Louis

 

       

 

       

Andréanne

      Votre Majesté,

Oui, en effet, je ne pense pas croire en Dieu, car il y a tant de souffrances, tant de guerres. De nos jours, la religion n'occupe plus une aussi grande place qu'autrefois; les gens peuvent se permettre de la critiquer. Si Dieu existait vraiment, je pense qu'il n'y aurait pas de guerre, car la phrase qu'à dit Jésus: «Aimez-vous les uns les autres» est complètement le contraire des guerres. Lorsqu'une guerre se déclare c'est que deux pays sont en conflit et cela signifie qu'ils ne s'aiment pas. Je crois que Jésus à déjà existé, qu'il a prononcé ces paroles, mais j'ai du mal à croire en Dieu. Mais vous, comment interprétez-vous les guerres par rapport aux paroles de Jésus?

Merci d'avance

Andréanne

 

       

 

       

Louis XIV

      Madame,

Il existe deux types de guerre: les guerres justes et celles qui ne le sont point. Il n'est point interdit de faire la guerre mais dans le seul cas où tous les moyens diplomatiques ont esté tentés et que rien n'y fait. Alors peut-on non seulement faire la guerre, mais aussi obtenir réparation avec obtention de nouveaux territoires. On peut faire la guerre pour conserver son territoire tel qu'on l'a receu, sans en perdre quelque petite partie que ce soit. L'on se doit aussi de deffendre le royaume lorsque l'on est attaqué et aussi de le protéger. Ce sont ces principes qui descrivent une guerre juste et une guerre juste n'est point péché aux yeux de Dieu. Je ne crois point non plus qu'une guerre juste aille à l'encontre des paroles de Jésus, que vous me citez.

Vous me dites que vous ne croyez pas en Dieu parce que les guerres existent. Mais ne voyez-vous point Dieu partout où vous regardez? La souffrance fait partie des espreuves que l'Homme doit subir avant de mourir. Ne voyez-vous point la présence de Dieu dans toutes les merveilles que vous voyez autour de vous? Et toute la beauté qui vous entoure?

Louis

 

       

 

       

Andréanne

      Je dois avouer qu'il y a plein de choses magnifiques qui nous entourent, mais j'ai fait de nombreuses prières demandant à Dieu et à Jésus de m'aider pour des examens ou pour qu'un garçon m'aime, mais jamais cela n'a servi à quelque chose...

Parfois, je me dis que je suis malheureuse, je ne le suis pas tant que cela, mais parfois, comme tout le monde, j'ai des bas et lorsque je demande à Jésus de m'aider, je n'ai jamais rien ressenti qui ait pu me faire sentir mieux.

 

       

 

       

Louis XIV

      Chère Dame Andréanne (me permettez-vous de vous nommer par vostre prénom?)

J'entends bien ce que vous me dites et je comprends que cela peut faire paroistre les choses comme si Dieu n'existoit pas. Mais si Dieu ne vous a point directement respondu, c'est qu'Il n'est point là pour ce genre de choses. Bien seur Dieu vous escoute dans vos momens difficiles, comme dans vos plus grandes joies, mais Il sçait aussi ce qui est bon pour vous et ce qui ne l'est point. Dieu n'est point un sorcier, Il ne peut pas vous toucher de sa baguette magique et vous faire réussir votre examen. Il ne peut pas envoyer une poudre magique sur un garçon et que, soudainement, il désire passer sa vie à vos costés. Ce qu'Il peut faire c'est d'abord vous escouter et vous comprendre. Il peut vous donner la force d'estudier plus fort pour votre examen ou vous donnez le courage qui vous manque pour aller parler au garçon de vos resves.

Si parfois les choses ne se déroulent pas comme nous l’aurions souhaité, nous ne pouvons blasmer Dieu, qui sçait des choses que nous ne sçavons point. Vous pouvez bien me croire, puisque je vous parle du haut de mes 76 ans. Il m'est arrivé souvent de demander des choses à Dieu qui ne se sont point produites et de me rendre compte plus tard, et bien plus tard dans certains cas, que cela estoit finalement une bonne chose. Nous ne le sçavons pas toujours sur le moment, mais cela estoit peut-estre mieux pour nous que les choses souhaitées ne se produisent point. Je sçais que ces mots peuvent paroistre difficiles et mesme durs, surtout lors des jours où l'on se sent plus malheureux que d'autres. Mais avec la foy en Dieu et en Ses lumières, l'on ne peut qu'avoir confiance.

Oh, je peux bien vous avouer que j'ay moy-mesme douté de tout ce que je vous dis présentement. Et il n'y a pas si longtems encore, lorsque, j'ay perdu mon fils, sa femme, mes deux petits-fils et mon arrière-petit-fils en l'espace de quelques mois.  Je me suis dit que Dieu s'acharnoit sur moy, qu'Il me faisoit souffrir, qu'Il me faisoit payer pour mes erreurs passées. Et quelquefois je le pense encore. Mais dans ces momens là, j'essaye de me souvenir qu'Il scait et que je ne scais point et que si les choses sont ainsi, c'est que Dieu l'a voulu ainsi, c'est qu'Il sait que cela doit estre ainsi.

Vous estes malheureuse parfois? Cela est bien normal et si vous me disiez que vous estes toujours parfaitement heureuse, je ne vous croirois point. L'important est de garder confiance en l'avenir. Et si vous demandez l'aide de Dieu, Il vous aidera sans doute, mais vous devez vous aider vous aussi. Il ne s'agit pas lorsque vous estes malheureuse de rester assise, de demander l'aide de Dieu et d'attendre qu'il se produise quelque chose ou de ressentir quelque chose de particulier. Prenez les choses en main, Dieu vous saura guider et vous éclairer s'Il juge bon de le faire.

J'espère que vous ne trouverez point mes mots trop durs. Au contraire, j'espère qu'ils saurons vous aider à mieux voir comment peut se manifester la présence de Dieu et par le fait mesme respondre à vostre question initiale.

N'hesitez point à m'escrire de nouveau, nostre entretien est des plus intéressans et je vous trouve charmante, chère Andréanne.

Louis