Les élèves de la classe de Madame Nguyen écrivent à Louis XIV
écrit à

   


Louis XIV




Question des élèves de Cm1 et Cm2 de Meylan (Isère), France

   



Dans le cadre d'un projet scolaire, les élèves de CM1/CM2 de la classe de Madame Nguyen ont écrit à Louis XIV.
Voici leurs questions et les réponses du Grand Roi qui s'est prêté à l'exercice avec grand plaisir.
Bonne lecture!


«Questions pour Monsieur le Roi» , Vincent

Votre Altesse Royale,

Je m’appelle Vincent et j’adore le football. Je me permets de vous écrire pour vous poser deux questions :

Quelle était l'ambiance quand vous posiez pour un peintre?

Avez-vous un chêne au parc de Buc ?

Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse Royale, en l’assurance de ma plus haute considération.

Vincent, CM1


Monsieur Vincent,

Je commencerois en vous posant une question: qu’est-ce que cette chose que vous appelez le «football»? Cela semble venir de deux mots anglois, «pied» et «balle». Est-ce un jeu de vostre tems?

Poser pour un peintre est ordinairement assez long et quelque peu ennuyeux. Heureusement, je ne dois point le faire souvent. Il suffit d’une fois pour que tous les autres peintres puissent connoistre et copier mon visage et mes traits.

Je n’ay point de chesne au Buc, mais j’y ay une machine d’eau assez impressionnante. 

Je vous donne le bonjour, monsieur Vincent,

Louis 

«Votre femme», Thomas

Cher Louis XIV,

Je m’appelle Thomas, j’ai neuf ans. J’aimerais en savoir plus sur vous.

Comment s’appelle votre femme?

Je vous prie de bien vouloir croire, Son Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Thomas

Monsieur Thomas,

Vous voulez sans doute parler de la feue reyne ma femme. Elle se nommoit Marie-Thérèse d’Autriche et estoit infante d’Espagne. Cela semble peut-estre bien compliqué, mais en fait cela est tout simple: lors de mon mariage, la famille des Habsbourg règnoit autant dans l’Empire romain germanique qu’en Espagne. 

N’hésitez point à m’escrire de nouveau si vous le souhaitez,

Louis


«J’ai quelques questions à vous poser sur votre vie», Ilan

Très cher Louis XIV,

Je m’appelle Ilan, j’ai dix ans. Je suis en CM1.

Cher Louis XIV, j’aimerais vous poser quelques questions. Combien avez-vous d’enfants? Connaissez-vous le château de Versailles? Est-ce que vos enfants sont gentils?

Votre Altesse, je vous prie de bien vouloir croire en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Ilan

Ilan,

Je vous donne le bonjour et il me fait grand plaisir de respondre à vos questions.

Avec la feue reyne Marie-Thérèse, j'eus six enfans: monseigneur le dauphin, Anne-Élisabeth, Marie-Anne, Marie-Thérèse, Philippe et Louis François. Tous moururent en bas asge sauf monseigneur qui nous quitta il y a quelques années, en 1711.

J'eus aussi quatre enfans avec la duchesse de la Vallière: les deux premiers moururent en bas asge et je n'eus point le tems de les légitimer. Pour les deux autres, il s'agit de la princesse de Conty qui est toujours avec nous et du comte de Vermandois qui, luy, nous quitta en 1683.

Avec la marquise de Montespan, j'eus sept enfans dont six furent légitimés. Il s'agit du duc du Maine, du comte de Vexin décédé en 1683, de Louise-Françoise, demoiselle de Nantes, de la princesse de Bourbon, morte en 1681, de la duchesse d'Orléans et du comte de Toulouse.

Tous estoient, ou sont encore, très gentils.

Je connois très bien le chasteau de Versailles, puisque c’est moy qui l’a fait construire.  J’y ay emménagé pour de bon en 1682.

N’hésitez point à m’escrire de nouveau,

Louis
«Demande d'informations», Paul-Louis

Cher Louis XIV,

Je m’appelle Paul-Louis, j’ai neuf ans, j’adore la magie.

J’ai plusieurs questions à vous poser: quel âge aviez-vous quand vous avez fait peindre ce tableau (celui qui a été peint par Henri Testelin en 1648)? À quoi vous servait la petite porte dans votre chambre?

Tous mes hommages, mon cher Louis XIV,

Paul-Louis


Monsieur Paul-Louis,

Vous adorez la magie, dites-vous? Seriez-vous magicien? Si tel est le cas, je vous dirois que vous estes bien chanceux de ne point vivre à mon espoque! Je ne sais point comment cela est dans vostre tems, mais dans le mien les sorciers ne sont pas tolérés!  Vostre tems ne cesse de me surprendre…

Je vois bien de quel tableau vous voulez parler. Je suis venu dans ce monde en 1638 et j’avois une dizaine d’années au moment où ce portrait a été peint. 

Quant à la porte secrète, je ne suis point certain de ce que vous voulez dire.

Je vous donne le bonjour,

Louis

«Est-ce que votre règne vous a semblé long?», Coline                           

Cher Louis XIV,

Bonjour Votre Altesse. Je me présente, je m’appelle Coline, j’ai neuf ans. Avec ma classe, nous vous étudions et j’ai quelques questions à vous poser: quels sont les noms de vos épouses? Est-ce que votre règne vous semble long?

Avec mes plus sincères salutations,

Coline


Mademoiselle Coline,

La feue reyne ma femme se nommoit Marie-Thérèse d’Autriche et estoit infante d’Espagne. Quant à la femme qui partage ma vie depuis maintenant plus de trente ans, il s’agit de Françoise d’Aubigné, marquise de Maintenon, ou, comme j’aime à la nommer, Sa Solidité madame de Maintenon.

Mon règne, qui n’est point encore achevé, est déjà le plus long de l’histoire de notre royaume. Mais j’aime tellement le mestier de roy que si Dieu le veut, je le poursuiveray encore bien longtems!

À Marly, le huitiesme jour d'aoust 1715.

Louis

«Comment s’appelait votre première femme?», Karin

Cher Louis XIV,

Bonjour, je m’appelle Karin. J’ai neuf ans. Avec ma classe, nous étudions votre vie, et j’ai deux questions à vous poser: quel âge aviez-vous quand vous vous êtes marié? Comment s’appelait votre première femme?

Avec mes plus sincères salutations,

Karin


Karin,

La feue reyne ma femme se nommoit Marie-Thérèse d’Autriche et estoit infante d’Espagne. Je l’ay espousé en l’an de grasce 1660, alors que j’estois asgé de vingt-et-un ans.

Je vous donne le bonjour,

Loui

«L’âge de mariage», Sarah

Votre Altesse,

Je m’appelle Sarah, je suis en CM1 et j’ai neuf ans. J’aime le chocolat mais je n’aime pas les épinards. Ma classe et moi, nous avons étudié votre vie, mais j’ai encore deux questions: à quel âge vous êtes-vous marié? Est-ce que vous aimez régner sur votre peuple?

Je vous prie de croire, Votre Altesse, en l’assurance de ma plus haute considération,

Sarah


Mademoiselle Sarah,

Vous aimez le chocolat? C’est feue la Reyne ma femme, Marie-Thérèse d’Autriche, qui apporta le chocolat dans le royaume de France, après nostre mariage. C’est une boisson bien particulière qui nous vient des Indes occidentales, où les Espagnols ont de nombreuses colonies.

Pour respondre à vos questions, je vous diray d’abord que je me suis marié en 1660, à l’asge de vingt-et-un ans. Et j’aime beaucoup le mestier de Roy, que j’espère exercer encore longtems! 

Je vous donne le bonjour, Mademoiselle Sarah,

Louis


«Pourquoi vous prenez des bourgeois pour les nommer ministres?», Thibaut                      

Votre Altesse,

Bonjour Louis XIV,

Je m’appelle Thibaut, j’ai dix ans. Pourquoi est-ce que vous prenez des bourgeois pour les nommer ministres?

Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Thibaut


Monsieur Thibaut,

Vous me posez là une excellente question, du haut de vos dix ans. 

Les Grands du royaume ont prouvé à plusieurs reprises, sous les règnes de mes prédécesseurs comme pendant ma minorité, que souventes fois ils n’ont point à l’esprit le bien du roy ou du royaume mais bien leur propre bien. Cela dit, les hommes que je choisis pour me conseiller sont issus de la noblesse de Robe qui elle-mesme, il est bien vray, est issue de la bourgeoisie, mesme si dans certains cas, il y a plusieurs génération de cela. Ces hommes me sont fidesles: ils me doivent tout et de moy despend leurs place et emploi. 

N’hésitez point à m’escrire de nouveau, monsieur Thibaut,

Louis

«Je vous poserai des questions», Nicolas                                                

Votre Altesse Royale,

Je m’appelle Nicolas, j’ai onze ans. J’aime le sport et la série «NCIS» que je regarde quand mon samedi est libre. J’aime aussi «Medium». Je vous écris pour vous poser des questions: est-ce que c’est vrai que vous avez une porte pour aller voir des dames? Est-ce que c’est vrai que vous avez un trou dans le palais qui vous donne une haleine de mauvaise compagnie?

Je vous prie de croire, cher roi, en la plus grande assurance de ma considération,

Nicolas


Monsieur Nicolas,

Que de mots estranges vous m’escrivez!  Que sont ces choses que vous regardez, «NCIS», «Medium»? J’avoue ne point les connoistre.

En ce qui concerne vostre premiere question, je ne connois point de porte secreste. Mais il est vray que les dames que je voulois voir n’avoient point à emprunter les anti-chambres, aux yeux de tous…

Et pour vostre deuxiesme question, il est vray que j'ay un trou dans le palais, avec lequel j'ay appris à vivre depuis plusieurs années. Il apparu suite à la perte d'une dent. Il est bien entendu qu'un problesme de ce genre peut causer une puanteur qui se veut, je l'espère, point trop insupportable.

N’hésitez point à m’escrire de nouveau, monsieur Nicolas,

Louis

«Sur votre château», Guillaume                                                                

Cher Louis XIV,

Je m’appelle Guillaume, j’ai dix ans.

Où habitiez-vous quand votre château n’était pas encore construit? Combien de temps le château a-t-il mis pour être construit?

Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Guillaume


Monsieur Guillaume,

Pour respondre à vostre premiere question, il se trouve que la cour de France à de tout tems esté une cour errante. Je me promesne de chasteau en chasteau depuis toujours et bien que je déciday d’installer la cour à Versailles en 1682, cela n’empesche point de nombreux voyages, chaque année.  Avant de résider officiellement à Versailles, le Louvre, à Paris, a esté ma résidence officielle. Mais ce vieux chasteau humide n’estant point très agréable à habiter, je logeois surtout au Palais-Royal, juste à costé. Je visitois, et visite encore régulièrement, de nombreux autres endroits comme Saint-Germain-en-Laye où je suis né, Fontainebleau, Compiègne, et j’en passe.

Le chasteau est encore et toujours en constante évolution. Les travaux ont desbuté dans les années 1660 et ils se poursuivent toujours, de l’an de grasce 1715, duquel je vous escris.

N’hésitez point à m’escrire de nouveau, monsieur Guillaume, si vous avez d’autres questions,

Louis

«Fouquet et le Masque de fer», Suzanne                                               

Votre Altesse Royale,

Je m’appelle Suzanne, j’ai dix ans et je suis en CM2. Je vous écris car j’aimerais vous poser les questions suivantes: pourquoi avez-vous enfermé Fouquet? Avez-vous remarqué qu’il vous manquait deux valets dont un qui sera plus tard le Masque de fer? Pourquoi le deuxième valet n’a-t-il pas été le deuxième Masque de fer? Quels étaient les noms de ces deux valets et de celui qui les a capturés, donc qui avait gardé Fouquet? J’aimerais aussi que vous donniez le nom du deuxième prisonnier qui se trouve à côté  de Fouquet. Enfin, comment ce monsieur a-t-il attiré les deux valets?

J’espère avoir une réponse à mes questions et je vous remercie d’avance. Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Suzanne

Mademoiselle Suzanne,

La malhonnesteté de monsieur Fouquet fut descouverte par moi-mesme et Colbert, à la mort du cardinal Mazarin, lorsque je pris moi-mesme mes affaires en main. Il fut jugé, point assez sévèrement et sa peine fust changé par moy. 

Quant à ce qui concerne ces fantaisies concernant un prisonnier au masque de fer, je vais vous décevoir:  je ne connois point d'homme au masque de fer.

Je vous donne le bonjour,

Louis


«Aimez-vous le cardinal Mazarin?», Augustin

Chère Altesse,

Bonjour, je m’appelle Augustin. J’aimerais bien vous poser quelques questions.

Aimez-vous le cardinal Mazarin? Pourquoi n’aimez-vous pas l’école? Pourquoi prenez-vous des bourgeois comme ministres?

Je vous prie de bien vouloir croire, Son Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Augustin


Monsieur Augustin,

Il me fait grand plaisir de respondre à vos questions. 

Feu le cardinal Mazarin estoit mon parrain et il a esté un conseiller très important pour la reyne ma mère, durant ma minorité, ainsy qu’un conseiller très important pour moy jusques à sa mort, en mars 1661. Pour cela, ainsy que ses mérites, il a pour toujours mon éternelle reconnaissance.

Il est vray que je n’ay jamais eu grand goust pour les estudes.  Mais je crois que cela est dû en partie aux troubles qui eurent lieu dans le royaume durant mon enfance. Mon éducation a esté négligée et j’en ay souffert tout au long de ma vie. Je crois que les estudes sont une chose très importante. L’on se sent souvent très ignorant face aux gens qui ont eu l’occasion d’estudier. Ne négligez point vostre éducation, monsieur Augustin, c’est là un conseil que je me permets de vous donner.

J’ay, dans mon ministère, des membres de la noblesse de Robe, souvent issus de la bourgeoisie. Je vais chercher les talents là où ils se trouvent et les gens de la Robe sont souvent bien aguerris sur les matières de gouvernement. Les Grands ont démontré à moultes occasions que leur priorité n’estoit point tout le tems dirigé vers le bien du royaume, mais souvente fois elles l’estoient davantage vers leur propre gloire. Ce n’est pas là ma façon et je ne souhaite point m’entourer de gens qui agissent ainsy.

Vous me posez d’excellentes questions, monsieur Augustin, et n’hésitez point à m’escrire de nouveau si vous le désirez.

Louis

«Comment faites-vous pour vous laver?», Aurélien

Cher Louis XIV,

Je m’appelle Aurélien, j’ai dix ans et j’aime bien les chocolats parce que ça me fait plaisir.

Comment faites-vous pour vous laver? Cher Louis XIV, êtes-vous heureux dans votre château? Avez-vous beaucoup d’amis? Pourquoi ne vous lavez-vous pas très souvent?

Je vous prie d’agréer, cher roi, l’expression de mes salutations distinguées,

Aurélien


Monsieur Aurélien,

Je vois par vos questions que vous tenez beaucoup à la propreté et cela est bien louable, Monsieur Aurélien. 

Se laver trop souvent avec de l’eau n'est pas très bon car la peau pourroit accueillir toutes sortes de maladies. À mon espoque, nous nous lavons rarement avec de l’eau et jamais avec de l’eau chaude. Celle-cy ouvre les pores de la peau et tous les miasmes qui se trouvent dans l’air peuvent alors y pénétrer, sans parler des saletés qui pourroient se trouver dans l’eau elle-mesme. Il va sans dire que cela est très mauvais pour la santé. La plupart du tems, nous ne nous lavons qu’avec de l’eau froide et seulement les parties que l’on voit, c’est-à-dire le visage et les mains. Pour le reste, nous utilisons un linge blanc pour nous frotter le corps et y enlever la saleté. C’est ce qui s’appelle une toilette sèche. Il peut arriver que l’on prenne des bains, dans certaines circonstances particulières et la plupart du tems sous la recommandation d’un médecin. Les poudres et les parfums sont préférables et donnent une apparence de propreté.

Un Roy n’a point d’amis. Il ne peut se permettre une telle familiarité. Cela ne m’empesche point d’estre très heureux, dans chacun de mes chasteaux.

Je vous donne le bonjour, Monsieur Aurélien,

Louis

«Être Roi», Yann                                                               

Votre Altesse Royale,

Bonjour Louis XIV, je m’appelle Yann. J’ai dix ans. J’aimerais vous poser une question: comment faites-vous pour être roi?

Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse Royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Yann


Monsieur Yann,


Vous me posez là une excellente question. Après plus de soixante-dix années de règne, je crois pouvoir dire que Dieu, qui m’a choisi pour le servir sur cette terre en tant que roy de France, n’a point fait erreur. Je crois que le mestier de roy est le plus beau mestier du monde. Dieu me guide et m’éclaire. C’est de cette façon, monsieur Yann, que je peux exercer ce mestier. Est-ce à dire que cela est en tout tems d’une grande facilité? Non point. Mais malgré les inquiestudes et les fatigues, je puis vous asseurer que je ne changerois ma place avec personne. Je crois estre un bon roy. Qu’en pensez-vous, vous qui voyez les choses de si loin?

Louis

«À propos de la porte secrète», Valentin

Votre Altesse royale,

Je m’appelle Valentin, j’ai neuf ans. Pourquoi, pendant la nuit, empruntez-vous une porte secrète pour sortir de votre chambre?

Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse royale, en l’assurance de mes respectueuses salutations,

Valentin


Monsieur Valentin,

Je puis vous asseurer que je n’utilise point de porte secreste. J’aimerois vous en dire davantage, mais il n’y a rien à ajouter sur ce sujet.

N’hésitez point, Monsieur Valentin, à m’escrire de nouveau si vous avez d’autres questions,

Louis

«Votre vie quotidienne», Julie

Cher Louis XIV,

Bonjour, je m’appelle Julie, j’ai dix ans et j’aime l’Histoire. Avec ma classe, nous vous étudions. Mais je suis curieuse et j’ai encore deux questions à vous poser: prenez-vous votre douche et aimez-vous la prendre? Vous qui étiez un enfant-roi, à quoi et comment jouiez-vous?

Je vous remercie de me répondre.

Je vous prie de bien vouloir agréer, Votre Altesse royale, mes salutations respectueuses,

Julie


Mademoiselle Julie,

J’aimerois beaucoup respondre à vostre premiesre question, mais j’avoue ignorer ce qu’est une «douche». 
Lorsque j’estois enfan, mes jeux estoient les mesme que tous les autres enfans. J’aimois jouer à la guerre, au chevalier et à toutes sortes de jeux qui demandoient que l’on bouge. J’ay de tout tems aimé les exercices du corps. Je me suis aussy amusé à estre le chevalier servant d’une jeune demoiselle, que j’appellois la Reyne Marie. Accompagné de plusieurs enfans, je m’ennuyois rarement, je puis vous l’asseurer! 

Je vous donne le bonjour, Mademoiselle Julie,

Louis

«À quoi servait la porte secrète?», Wassim

Votre Altesse royale,

Bonjour Louis XIV, je m’appelle Wassim, j’ai huit ans et j’adore le vélo. Est-ce que je peux vous poser quelques questions? À quoi servait la porte secrète? Quand le château a-t-il été construit?

Je vous prie de bien vouloir croire, Votre Altesse royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Wassim


Monsieur Wassim,

Comme Mademoiselle Julie qui m’a posé une question sur la «douche», vous piquez ma curiosité en m’escrivant que vous adorez le «vélo». Quelle est cette chose?

Pour vostre premiere question, je ne suis point certain de comprendre de quelle «porte secreste» vous me parlez.

Versailles a esté d’abord le pavillon de chasse du feu Roy mon père, Louis XIII. J’ay d’abord souhaité y faire quelques transformations dans le but de rendre le séjour plus agréable, puisque Versailles estoit un endroit que j’aimois particulièrement. Cela desbuta dans les années 1660. Avec le tems et les transformations, je déciday d’en faire ma résidence principale, en 1682. Cela ne veut point dire que les constructions estoient terminées, non pas. Elles continuèrent et continuent toujours, mesme à ce jour, l’an de grasce 1715.

J’espère avoir le plaisir de vous lire de nouveau, Monsieur Wassim,

Louis

«Une porte «secrète»», Cyrielle

Très cher Louis XIV,

Ma classe et moi en personne, avons travaillé sur votre vie. Mais il me reste en tête quelques questions que je souhaiterais vivement vous poser: dans quel château viviez-vous avant d'habiter à Versailles? Qu’alliez-vous voir la nuit, une fois couché, derrière cette porte «secrète»?

Mes salutations les plus grandes et les plus distinguées,

Cyrielle


Mademoiselle Cyrielle,

Je suis touché que vous vous intéressiez à ma personne, et ce à un si jeune asge. 

Pour respondre à vostre premiere question, il se trouve que la Cour de France a de tout tems esté une Cour errante. Je me promesne de chasteau en chasteau depuis toujours, et bien que je déciday d’installer la Cour à Versailles en 1682, cela n’empesche point de nombreux voyages, chaque année. Avant de résider officiellement à Versailles, le Louvre, à Paris, a esté la résidence officielle. Mais ce vieux chasteau humide n’estant point très agréable à habiter, je logeois surtout au Palais-Royal, juste à costé. Je visitois, et visite encore régulièrement, de nombreux autres endroits comme Saint-Germain-en-Laye où je suis né, Fontainebleau, Compiègne, et j’en passe.

Quant à vostre deuxiesme question, je ne sais point quoi vous respondre car je ne sais point que quelle porte secreste vous me parlez.

Je vous donne le bonjour, Mademoiselle Cyrielle,

Louis

«Aimez-vous prendre votre bain?», Justine

Cher Louis XIV,

Bonjour, je m’appelle Justine. J’ai dix ans et j’adore le chocolat. J’aimerais en savoir plus sur votre vie.

J’ai une question à vous poser: aimez-vous prendre votre bain?

Je vous prie de bien vouloir croire, Louis XIV, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations,

Justine


Mademoiselle Justine,

Je vous comprends: le chocolat est une boisson absolument délicieuse.

Sur la question de prendre mon bain, bien que je ne sois pas friand des bains, il n’est point désagréable de se baigner de tems en tems.

Je vous donne le bonjour, Mademoiselle Justine,

Louis


«Pourquoi êtes-vous aussi méchant avec le Tiers-État?», Clément                  

Chère Altesse royale,

Bonjour, je m’appelle Clément et j'adore le foot. Je vais vous poser deux questions pour en savoir plus sur votre vie: comment avez-vous réussi à réaliser un tel projet? Pourquoi êtes-vous aussi méchant avec le Tiers-État?

Je vous prie de me répondre quand vous en aurez la possibilité.

Clément


Monsieur Clément,

Laissez-moy d’abord vous poser une question sur cette chose que vous adorez: qu’est-ce que le «foot»? Je reconnois là le mot anglois qui veut dire «pied». Est-ce là un jeu?

Pour vostre première question, je ne suis pas certain de comprendre de quel projet vous me parlez. Est-ce de Versailles? Si tel est le cas, je dois dire que Versailles est ma vision mais que je ne l’ay point construit moy-mesme, bien évidemment. Je suis, et j’ay esté de tout tems entouré d’hommes de grand talent dans la réalisation de cette vision. Sans parler des hommes qui l’on construit à la force de leur bras. 

Quant à vostre deuxième question, je ne vois point en quoy j’aurois esté méchant avec le Tiers-Estat. Peut-estre pourriez-vous m’éclairer?

Louis


«Est-ce que vous avez des amis?», Nazmi                           


Votre Altesse royale,

Je m’appelle Nazmi. Je vous écris pour vous poser deux questions sur votre vie.

Est-ce que vous avez des amis? Et la deuxième question: comment vous viviez pendant votre enfance?

Je vous prie d’agréer, cher Louis XIV, l’expression de mes salutations distinguées,

Nazmi


Nazmi,

À la hauteur où je suis, je ne peux avoir d’amis. C’est une position emplie de solitude mais les choses sont ainsy. 

Mon enfance fust marquée par toutes sortes de troubles dont la guerre civile, la Fronde. Outre cela, j’avois des jeux d’enfant ordinaire et des compagnons de jeux, des leçons, bien que les troubles firent en sorte que mon éducation soit négligée.

Je vous donne le bonjour,

Louis

«Aviez-vous des amis en classe?», Gaël

Votre Altesse royale,

Bonjour, je m’appelle Gaël et je voudrais vous poser une question.

Aviez-vous des amis en classe?

Je vous prie de bien vouloir croire, mon Altesse royale, en l’assurance de mes respectueuses salutations.

Gaël


Monsieur Gaël,

À mon espoque, les enfans commencent leur education à l’asge de sept ans. L’on appelle cela «passer aux hommes». Avant cela, nous sommes élevés par des femmes. Dans la plupart des cas, chez les personnes de haute noblesse, les enfans ne vont point dans une escole. Cela fut bien evidemment mon cas. J’avois des personnes attachées à ma maison et qui estoient en charge de mon education. Je ne me suis donc jamais rendu «en classe».  Cela dit, j’avois à mes costé des enfans de grande famille qui suivoient les mesme leçons que moy et m’accompagnoient dans mon education. Par contre, à sept ans, j’estois déjà Roy. Et je ne pouvois considérer tous ces gens comme des amis, bien qu’à ce très jeune asge, cela n’estoit point aussy clair dans mon esprit. J’appris, avec le tems et l’expérience, que les Roy n’ont point d’amis, mais bien des sujets. 

Et vous, Monsieur Gaël, avez-vous des amis en classe?

Louis


« Aimez-vous le chocolat?, Apolline

Votre Altesse royale,

Je m’appelle Apolline, je suis en CM2, j’ai dix ans, j’ai deux chiens. J’aime jouer aux playmobils et aussi, j’aime bien dessiner.

Aimez-vous le chocolat? Avez-vous un animal de compagnie?

Que mangez-vous au repas, au déjeuner et au petit-déjeuner?

Cela était dur de gouverner? Avez-vous des amis?

Je vous prie d’agréer l’expression de ma plus haute considération.

Apolline


Mademoiselle Apolline,

Vous avez là un très joli presnom et il me fait grand plaisir de respondre à vos questions.

J’apprécie en effet cette boisson qu’est le chocolat. Elle nous est arrivée d’Espagne, par la feue Reyne Marie-Thérèse mon espouse. Elle a immédiatement fait fureur ici.

J’ay plusieurs animaux qui m’entourent, comme des chiens et des chiennes par exemple. J’ay une passion particulière pour les carpes, qui sont des poissons intelligents.

Pour la nourriture, je suis reconnu comme un grand mangeur. Si mon desjeuner n'est constitué que de bouillon, de vin et de pain, mon dîner et mon souper sont beaucoup plus eslaborés. J'y mange plusieurs différents potages comme ceux de pigeonneaux, de perdrix et de volailles. Il y a aussi des entrées de veau, de poulet, de dindon, de perdrix. Suivent les viandes bouillies de boeuf, mouton, poulet, veau et autres bestes, puis les rosts de poulet, de perdrix, de tourtes, de chapons, d'hestoudeaux et plusieurs autres. Puis ce sont les entremets de perdrix, sarcelles, bescasses. On me sert aussi des fruits crus et en confitures ainsi que des compotes. Pour les légumes, j'aime tout particulièrement les petits pois depuis leur arrivée en France, ainsi que la salade, les asperges, les concombres.

J’ay la conviction que le mestier de Roy est le plus beau mestier du monde, mesme s’il n’est parfois pas exempt de fatigues et désagresments. Mais je crois bien gouverner mon Royaume et malgré quelques petites choses que je changerois ici et là, je puis vous asseurer que ma conscience est tranquille. 

À la hauteur où je suis, je ne peux avoir d’amis. C’est une position emplie de solitude mais les choses sont ainsy. 

Je vous donne le bonjour, Mademoiselle Apolline,

Louis 


«Aimez-vous votre vie de roi?», Chloé

Votre Altesse royale,

Je m’appelle Chloé, je suis en CM2 et j’ai dix ans. J’adore jouer aux playmobils. Ma couleur préférée est le violet. Je voulais vous poser quelques questions sur vous et votre vie royale.

Aimez-vous votre vie de roi? Êtes-vous tout le temps habillé en costume de sacre?

Que mangez-vous au repas?

Êtes-vous allé dans le château de Vizille?

Je vous prie de croire, mon Altesse royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations. 
                                           
Chloé


Mademoiselle Chloé,

Il me fait grand plaisir de respondre à vos questions.

J’aime beaucoup ma vie de Roy. Je puis vous asseurer que le mestier de Roy est le plus beau mestier du monde. Heureusement, cette vie n’implique point que je sois toujours en costume de sacre. Cela seroit bien encombrant, vous en conviendrez! Je porte, dans la vie de tous les jours, des vestements plus accommodants.

Pour la nourriture, je suis reconnu comme un grand mangeur. Si mon desjeuner n'est constitué que de bouillon, de vin et de pain, mon dîner et mon souper sont beaucoup plus eslaborés. J'y mange plusieurs potages différents comme ceux de pigeonneaux, de perdrix et de volailles. Il y a aussi des entrées de veau, de poulet, de dindon, de perdrix. Suivent les viandes bouillies de boeuf, mouton, poulet, veau et autres bestes, puis les rosts de poulet, de perdrix, de tourtes, de chapons, d'hestoudeaux et plusieurs autres. Puis ce sont les entremets de perdrix, sarcelles, bescasses. On me sert aussi des fruits crus et en confitures ainsi que des compotes. Pour les légumes, j'aime tout particulièrement les petits pois depuis leur arrivée en France, ainsi que la salade, les asperges, les concombres.

Je n’ay point le bonheur de connoistre le chasteau de Vizille dont vous me parlez. Sauriez-vous m’en dire davantage sur le sujet?

Je vous donne le bonjour, Mademoiselle Chloé,

Louis


«Pourquoi mettez-vous des perruques?», Emy

Chère Altesse,

Je m’appelle Emy, j’ai dix ans, je suis en CM2. Je vous écris parce que je voudrais en savoir un peu plus sur votre vie.

Pourquoi mettez-vous des perruques? Vous vous lavez combien de fois par semaine? Êtes-vous ami avec des paysans? Avez-vous peur de gouverner le pays tout seul? Gardez-vous tout le temps votre costume de sacre?

Je vous prie de bien vouloir croire, mon Altesse royale, en l’assurance de mes respectueuses et honorables salutations.

Emy


Emy,

Voilà les responses à vos questions, dans l’ordre dans lequel vous me les posez.

Dans ma jeunesse, j’avois une chevelure remarquable et remarquée. Mais, comme c’est le cas pour beaucoup d’hommes, mes cheveux tombèrent peu à peu et je dus m’en remettre aux perruques. Elles sont devenues bien à la mode!

Se laver trop souvent avec de l’eau n'est pas très bon car la peau pourroit accueillir toutes sortes de maladies. À mon espoque, nous nous lavons rarement avec de l’eau et jamais avec de l’eau chaude. Celle-cy ouvre les pores de la peau et tous les miasmes qui se trouvent dans l’air peuvent alors y pénétrer, sans parler des saletés qui pourroient se trouver dans l’eau elle-mesme. Il va sans dire que cela est très mauvais pour la santé. La plupart du tems, nous ne nous lavons qu’avec de l’eau froide et seulement les parties que l’on voit, c’est-à-dire le visage et les mains. Pour le reste, nous utilisons un linge blanc pour nous frotter le corps et y enlever la saleté. C’est ce qui s’appelle une toilette sèche. Il peut arriver que l’on prenne des bains, dans certaines circonstances particulières et la plupart du tems sous la recommandation d’un médecin. Je dois dire que, bien que je ne sois pas friand des bains, il n’est point désagréable de se baigner de tems en tems. Les poudres et les parfums sont préférables et donnent une apparence de propreté.

À la hauteur où il est, un Roy ne peut avoir et n’a point d’amis. 

Je n’ay point peur de gouverner. Je sais que Dieu m’inspire et m’accompagne et s’Il m’a choisi, c’est qu’Il avoit de bonnes raisons de le faire. Mais heureusement, estre Roy n’implique point que je sois toujours en costume de sacre. Cela seroit bien encombrant, vous en conviendrez! Je porte, dans la vie de tous les jours, des vestements plus accommodants.

Je vous donne le bonjour,

Louis


«Avez-vous eu des remords après une condamnation?»,  Antoine

Votre Altesse royale,

Je m’appelle Antoine, j’ai dix ans, j’aime l’Histoire (avec un grand H). Mon groupe préféré est Tokyo Hôtel. Je connais beaucoup de choses à votre sujet, mais j’aimerais n’avoir plus aucune lacune.

Avez-vous eu des remords après une condamnation? Avez-vous eu des animaux de compagnie? Si oui, lesquels?

Je vous prie d’agréer, votre Altesse, l’expression de ma plus haute considération.

Antoine


Monsieur Antoine,

Vostre soif de connoissance à mon sujet me ravit. Il est important de s’intéresser aux choses passées, marquées par tant de grands personnages. Je vous encourage dans cette voie. 

Je n’ay jamais esprouvé aucun remords après une condamnation. Le Roy est le lieutenant de Dieu sur Terre et est inspiré par Luy et ce, dans tous les domaines, dont celuy de la justice. Espérons que les condamnés, eux, ont su se repentir et se mettre aux pieds de Dieu.

J’ay plusieurs animaux qui m’entourent, comme des chiens et des chiennes par exemple. J’ay une passion particulière pour les carpes, qui sont des poissons intelligents.

N’hésitez point à m’escrire de nouveau, Monsieur Antoine,

Louis

«Passage secret sous Versailles», Pierre-Louis

Chère Majesté,

Je m’appelle Pierre-Louis, j’ai dix ans et j’aime le cyclisme. Je voudrais, chère Majesté, vous poser quelques questions.

Je sais que Versailles a été construit pendant quarante ans, mais est-ce qu’il y a des passages secrets sous le château de Versailles? Aussi, pourquoi avez-vous des maîtresses?

Je vous prie de bien vouloir agréer mes salutations.

Pierre-Louis 


Monsieur Pierre-Louis,

Puis-je commencer en vous posant moi-mesme une question? Qu’est-ce que le «cyclisme»? Vous piquez ma curiosité…

En ce qui concerne vostre premiesre question, je risque de vous décevoir. Versailles contient beaucoup d’appartements et non point seulement ceux du Roy et de la famille royale. Il faut aussy loger tous ces gens qui travaillent au chasteau. Mais malgré tous ces espaces, je puis vous asseurer qu’il n’y a point de passage secret. Il y a parfois des passages estroits, si enfouis dans les dédales du chasteau qu’ils pourroient avoir l’air secrets… Mais il n’en est rien.

Quant à vostre seconde question, n’estes-vous point un peu jeune pour vous questionner sur ce genre de choses? Dans le mesme tems, vous me permettez une fois de plus de regarder ma conscience. Il estoit bien sûr peu acceptable le fait que j’ay des maistresses. Et je puis vous asseurer que je n’en suis point fier. Cela estoit une faiblesse de ma part, je dois vous l’accorder. Pourquoy suis-je tombé dans ces vices? Je ne le sais point. Peut-estre cela est-il dû en partie au fait que je n’ay pu suivre mon cœur dans un tems où la jeunesse et sa fougue me le faisoit désirer. J’ay mis longtems avant de bien controsler cette passion qui estoit en moy. L’asge aidant, je ne suis plus aussy passionné que je l’estoit, de ce costé à tout le moins.

Je vous donne le bonjour, Monsieur Pierre-Louis,

Louis